InvitéInvité



MessageSam 21 Jan - 7:07

The birth of a king




J’ouvris les yeux dans un silence assourdissant, l’air froid me glaçait les poumons me faisant à la fois tousser et cracher le peu de salive qu’il me restait sur le côté. Je ne bougeais pas, j’analysais, immobile dans le gravier et la neige et qui humidifiait de plus en plus mes vêtements. Mes pupilles bleues plantées droit devant moi dans le ciel azur décoloré de gris s’habituaient peu à peu à la lumière ambiante…Ce changement difficile contrastant avec la luminosité du souterrain du World Trade Center laissaient mes yeux entre-ouvert un court instant, les refermant parfois lentement, comme si le temps c’était arrêté. Ne l’était-il pas? Je supposais que lorsque mon corps se mit à trembler, le froid et l’humidité avait le dessus sur lui. Je n’étais donc pas mort. Je me redressai, les mains dans la neige, mes doigts se faufilèrent sous celles-ci, je les refermai emprisonnant à la fois un peu de neige qui fondit sous la chaleur de mon corps.  J’en venu à observer ma main droite ou avec surprise, j’aperçu, au creux de mon poignets, un nouveau tatouage. J’y passai mon pouce de ma seconde main. C’était comme si, il était là depuis assez longtemps pour avoir guéris sans pour autant avoir perdu de couleur… Curieux… Le roi de cœur… Je me levais tout en m’étirant passant ma main derrière mon cou, j’eu le réflexe de passé mes doigts sur mon front, là où quelques secondes plus tôt un 9 millimètre semi-automatique calibre 22 magnum menaçaient mon crâne de le perforer. Aucune cicatrice n’était percevable… Seulement celle que j’avais déjà au sourcil depuis toujours lorsque mes doigts vinrent s’y égarer… Un mince sourire vint orner le coin de mes lèvres durant une période de temps très brève. D’un coup de main, je balayai la neige qui restait sur mes vêtements humide et pris le temps d’observer les alentours... Mais où suis-je tombé…

Tout était différent, autant dans la température que dans l’air ambiant. Un arôme de frais se dégageait, loin de ce qui circulait dans le sous-sol renfermé d'un édifice sur le bord de tomber… et je ne pouvais savoir à quel point je disais vrai, car deux minutes plus tard, l’édifice sombrait. Autour de moi, le monde était lui aussi bien différent, il était silencieux et semblait complètement abandonné de toute vie. Je ne pouvais dire si c’était bien ou si ça m’étais égale. L’air froid me poussa à prendre l’initiative d’avancer pour ne pas mourir congelé. Je laissais un dernier regard sur la forêt derrière moi et au ciel… Il n’y avait même pas un oiseau dans les parages ou bien un écureuil qui se faufilait entre les feuilles. Le calme plat. Mes pas s’imprégnaient dans les neiges, passant à côté des voitures qui devaient avoir rendu l’âme depuis longtemps. Je m’approchais de l’une d’elle pour voir s’il n’y avait pas quelque chose d’intéressant. Une bouteille d’eau laissée ou encore des valises avec des vêtements secs. Rien de tout ça. Une vielle babiole ornait le véhicule sans plus, même pas de cadavre. Je poursuivais donc ma route jusqu’à apercevoir une grande bâtisse en briques recouvertes de végétation. L’extérieur avait un certain aspect rustique, je n’aurais pu le reconnaître si je n’avais pas vu les rails, puis un wagon déraillé. Je m’en approchais et de ce point, je pouvais voir l’ampleur de ma découverte. Toute une gare se dressait devant moi, à défaut de comprendre où je me trouvais, je pourrais au moins éviter l’hypothermie.
Code by Joy


Dernière édition par ♥ Loki V. Lucchese le Ven 17 Fév - 17:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Flore Ravageuse
Déesse

avatar


Messages : 42
Points d'expérience : 2041
Date d'inscription : 13/01/2017

MessageDim 22 Jan - 20:39



KING OF HEARTS
xxx
Ses doigts jouèrent avec le cristal, le malaxant dans sa main. Elle le regarda un instant, le mettant à la hauteur de ses yeux, avant de tourner la tête vers notre nouvel arrivant qui venait de se lever. La Déesse se trouvait bien loin de sa position, assise sur le toit d'une voiture et personne ne pouvait l'apercevoir au premier coup d’œil, elle se fondait presque dans la masse, immobile et emmitouflée sous une épaisse cape en peau d'animal qui la tenait au chaud. Un léger sourire s’imprégna sur le visage de Flore, tandis qu'elle s'amusait à lancer le caillou en l'air pour le rattraper rapidement.

Son corps avait changé de forme, optant pour sa forme sphérique d'énergie, noirâtre aux reflets verts. Elle prenait soin de suivre le nouvel arrivant de loin, lui laissant le temps de s'habituer à son nouvel environnement. C'était comme suivre une proie, l'épier dans le silence avant de bondir dessus pour lui planter ses griffes dans la peau. Mais Flore, loin d'être une bête, ne fit rien de cela à part le regarder. Il était terriblement beau, à son goût, mais l'heure n'était pas aux fantasmes. L'aura disparut subitement quand le roi s'arrêta devant la gare.

Dès qu'il eut l'attention portée ailleurs, Flore apparue comme par magie assise sur un banc devant la gare, pas bien loin du jeune homme. Les jambes croisées, elle regardait le cristal, tenu entre deux doigts.

_ Il fait plutôt froid, n'est-ce-pas ?

Elle regarda l'inconnu du coin de l’œil, souriant avec une certaine malice. Elle attendit un instant, avant de pencher la tête sur le côté, l'examinant de la tête aux pieds. Se levant finalement, elle s'approcha, ses talons claquèrent contre le béton froid et la cape traînait derrière elle. Flore s'avança d'un pas assuré, presque menaçante, avant de s'arrêter à quelques mètres du nouveau roi. Elle tenait au creux d'une main le cristal et le lança avec une certaine grâce en direction de l'humain.

_ Ne le perds pas, hm ?

Elle regarda autour d'elle, lasse et un frisson la parcourue. Puis, tournant le dos au roi, la divinité s'avança en direction de la gare, avant de pénétrer à l'intérieur. Les bruits des talons secs brisèrent le silence dans l'établissement, mais disparurent soudainement lorsque la Déesse s'échappa discrètement du Plateau pour retourner dans la chaleur du Panthéon.




Dernière édition par Flore Ravageuse le Lun 23 Jan - 20:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
InvitéInvité



MessageLun 23 Jan - 6:42

The birth of a king




Je jetais tout d’abord un œil au wagon et lorsque je sortis relevant la tête vers la gare, une femme se posait non loin de moi. Une belle de femme élancée au teint mat, elle avait un regard captivant, presqu’autant que le mien, mais bien moins sauvage. Elle me reflétait une certaine sensualité. Mon observation resta brève, le son sa voix vint couper mes pensées. Ce n’était donc pas mon imagination, pourtant le reste de l’espace était si vide. Rien ne se présentait autour… Même pas la moindre trace de pas…

Mon visage auparavant froid s’adoucis un peu laissant un sourire apparaître au coin de mes lèvres, un air sensuel presque charmeur si ce n’étais de  ce côté perturbant que je traîne toujours derrière moi comme une ombre.

- En effet.

Laissais-je d’une voix chaude et grave. Mon regard sur elle se promenait aisément en la détaillant avec précaution ne passant pas à côté de l’objet qu’elle tenait en main. Mes pupilles bleues fixèrent enfin les siennes.

- Mais qui êtes-vous?

Demandais-je doucement. Sans y réfléchir, j’avais utilisé le vouvoiement, ce qui s’avère rare. Le respect doit toujours se mérité, mais cette fois ci, la personne devant moi dégageait quelque chose, une certaine aura, qui m’échappe encore… Malgré mon respect, je n’eus pourtant pas de réponse à ma question. Elle se rapprochait de moi, silencieuse, presque menaçante, je ne sourcillais pourtant pas, mon sourire restant collé au coin de mes lèvres mesquines. J’attrapais l’objet au vol et pris un instant pour l’observer, le son de ses talons résonna  un moment  pour finir par s’arrêter. Je levais la tête, elle avait disparu, elle n’était pas non plus dans la gare. Est-ce que je venais d’halluciner? Pourtant ce n’étais pas mon genre, à moins qu’il y ait un gaz dans l’air donnant cet effet. Non. L’objet que je tenais en main était bel et réel. Semblable à une perle, je le voyais enfermé dans ce qui semblait être une bulle d’eau. Suis-je atterris dans un conte de fée? Les alentours m’en faisaient douter. Pourtant, une chose était certaine, je n’étais plus chez moi, j’en étais même très loin.

Je relevais la tête vers le reste de la gare, puis m’avançais vers les autres trains, quasiment tous déraillé eux aussi, voire inutilisable pour certains. Je grimpai sur un des quais, prenant soin de ne pas échapper le cristal qui me paraissait soudainement comme la prunelle de mes yeux.

Le quai était assez solide, malgré les quelques miettes qui tombaient de celui-ci. Je m’avançais dans ce lieu décrépit et isolé. Un endroit qui me ressemblait bien en perspective. Il n’y avait personnes, le son de mes pas restait le seul bruit qui résonnait dans la pièce vaste encombré de débris.  Je visitais chaque pièce dans ses moindres détails débutant par le hall, puis passant par les toilettes et la sécurité et enfin la salle des employés qui m’avait été difficile à ouvrir.  Je m’étais permis de prendre une épingle à cheveux dans une vielle valise rose aux motifs fleuris de ma grand-mère. Que je n’ai pas. Je forçais la porte pour y découvrir plus de pièce, quel foutoir… Le seul endroit intéressant restait la cage d’escalier, mais je ne pouvais y aller, car une fois la porte fermé, je n’y voyais plus rien. Il serait stupide de s’aventuré dans un endroit sombre sans lumière et les chances de s’en sortir si un être indésirable y résidait était mince… J’avais tenté de forcer la deuxième porte à côté de celle où j’étais sorti… En vain. Elle était impossible à ouvrir. Je ne pouvais pas non plus monter à l’étage puisque les escaliers centraux étaient hors fonctions. Je poursuivis donc mes recherches dans le hall, fouillant dans chaque valise. J’y trouvais des objets intéressant, mais tout aussi banal les uns que les autres. Je pu au moins me dégoté quelques vêtements, peu chaud certes, mais ils étaient sec et plus agréable à portée qu’un col roulé trempé. Je me changeais et mis à sécher mes vêtements dans un des wagons d’où j’étais venu. Ce train possédait plusieurs chambres, je m’installai donc dans les deux premiers espaces, la salle du conducteur et la première chambre. Je me laissais choir sur le lit, pensant, réfléchissant, j’essayer de relativisé, de trouver un sens à ce qui n’en avais certainement pas. Je paraissais calme, mon visage dépourvu d’émotion. Personne n’aurait pu savoir qu’à l’intérieur de moi, je me pétais une crise de nerf.

Je fermais les yeux, puis les ré ouvrirent. Il venait probablement de se passer quelques heures sans que rien ne bouge, mis à part mes vêtements qui avaient un peu sécher. Je passais les jours qui suivent à faire un peu de ménage, explorer les environs et à comprendre l’utilité de ce que m’avait donné cette femme que je n’avais pas revu depuis, comme personne d’ailleurs.
Code by Joy


Dernière édition par ♥ Loki V. Lucchese le Ven 17 Fév - 17:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fléau Mortel
Dieu

avatar


Messages : 73
Points d'expérience : 2023
Date d'inscription : 13/01/2017
Age : 20
Localisation : Panthéon

MessageLun 30 Jan - 19:21
〖RP TERMINÉ〗

◇ Gain xps
─ Loki V. Lucchese : 10 xps

◇ Points d'Influence

Coeurs : 1 point
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Message
Revenir en haut Aller en bas
 
L'entrée du roi ♥ [TERMINÉ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je kiffe le look de l'entrée... [Terminé]
» demande gif entrée
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Recettes d'entrées en vidéo.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Né-Andarta :: Ville abandonnée :: Périphérie :: ♥La gare♥-
Sauter vers: