InvitéInvité



MessageLun 16 Jan - 22:17
Deux jours entiers s'étaient écoulés depuis son arrivée dans ce manoir sinistre perdu au fond des bois. Elle en avait profité pour récupérer son énergie ainsi que réparer son linge brisé avec une aiguille et du fil trouvé dans l'un des nombreux tiroirs de sa nouvelle demeure. Son ménage avait porté ses fruits, la petite avait combattu ardemment la poussière et avait en même temps découvert un vieux rideau rempli de motifs plus laids les uns que les autres. Azzuen ne tarda pas à s'en faire un sac à dos, se disant qu'elle devrait bientôt partir à l'aventure, malgré tout son dégoût à le faire. Elle ne supportait plus sa diète, il n'y avait pas un moindre morceau à avaler dans ce fichu manoir! Pas une collation ni même une ration! La seule chose qu'elle avait avalé, c'était de la neige fondue et encore là, c'était difficile de faire fondre ça, alors c'était limité.

Samuel attendit le matin du troisième jour pour saisir son sac de fortune et s'engager dans une direction hasardeuse. Heureusement que la température se faisait clémente, ce matin-là. Quelques rayons de soleils traversaient même les nuages toujours aussi gris et déprimants que les derniers jours. Le sol ne comptait que quelques centimètres de neige poudreuse, la jeune demoiselle pouvait donc se déplacer aisément sans risquer de tomber à tout instant par manque d'équilibre. Également, ses pas laissaient des traces dans la neige, et comme le vent était absent, il ne lui serait pas difficile de retrouver son repère.

La chef des Carreaux commença à se décourager après une demi-heure de marche continue. Y avait-il vraiment autre chose qu'un manoir perdu au beau milieu de nulle part? Son corps grelottait, n'étant vêtue que d'une chemise noire, d'une cravate grise et de longs bas noirs attachés avec des "garbelts". La brune ne portait même pas de pantalons, n'en ayant pas trouvé depuis son arrivée. Avait-elle été abandonné là pour être punie et mourir de faim ou de froid? Uh. Probablement pas. La demoiselle chassa ses idées noires et se mit à chanter avec un sourire accroché aux lèvres. Chanter faux, mais chanter pareil. Qui ne trouve pas cela relaxant et amusant?

Ses efforts furent récompensés, une ville semblait se dresser en face d'elle, au loin. Une énergie soudaine la visita, elle se mit à courir en direction d'un des grands bâtiments, celui qui attirait le plus son oeil. Il comportait plusieurs étages et semblait en meilleur état que les autres. Elle y entra, et découvrit qu'il s'agissait d'une bibliothèque. Une immense bibliothèque... Elle fut surprise, n'ayant jamais eu le temps de voir autant de livres rassemblés. L'excitation l'emporta, elle se dépêcha de parcourir les sections et saisit les livres les plus intéressants à son goût pour ensuite les glisser dans son immense sac fait de rideaux. Samuel en glissa au minimum une vingtaine, jusqu'à ce qu'elle sente que ça devienne lourd.

Elle amena ensuite son sac proche de la porte d'entrée et le laissa là pour sortir à l'extérieur, se rappelant de son objectif premier: trouver de la bouffe. La petite jeta un dernier regard derrière elle, en se demandant si elle devait le cacher ou pas, mais se dit que cette ville était fantôme de toute façon. Azzuen partit donc à la recherche de quelques morceaux de nourriture à se mettre sous la dent. Elle fouilla les épiceries du coin, et y trouva quelques collations, quelques rations tant espérées. Elle soupira de soulagement, puis retourna à la bibliothèque. La brunette n'aurait plus à sortir de son vieux manoir pour quelques jours si elle rationnait bien le tout, qu'est-ce que c'était génial!

Toutefois, en face de la porte de l'éternelle bibliothèque, elle se tomba sur la glace. La neige avait recouvert d'une manière traître la glace, alors elle ne l'avait pas vu. Sa joie se transforma en colère, mais elle ne dura qu'une dizaine de seconde, puisqu'elle aperçut ... des pas dans la neige?  Autres que les siens. On pouvait voir la différence des marques laissées au sol.

"Mais où se cache donc le grand méchant loup?" dit-elle d'une voix assez élevée, espérant être entendue.
Revenir en haut Aller en bas
Anarchangel Alexandersson
Deux

avatar


Messages : 65
Points d'expérience : 147
Date d'inscription : 16/01/2017
Age : 18

MessageMer 18 Jan - 7:21
C'est partis pour une énorme phase d'exploration pour essayer de comprendre ce qui se passe ici! Comme convenu, Alvaro allait continuer à fouiller le complexe pour trouver des choses intéressantes pendant que moi je partais en exploration, la top priorité est de trouver des informations pour survivre. Je me suis dit que le lieu le plus probable où nous pourrions avoir des réponses à nos questions serait dans un des grands bâtiments en ruine qui sont en face du complexe, qui sont quand même à au moins une heure de marche. C'est avec mon éternel habit de parachutiste orange fluo que j'entama cette recherche qui s'annonce houleuse.

Vous savez ? Je tuerais pour manger une tarte au sucre en ce moment, mais une délicieuse et épaisse tarte au sucre chaude avec une boule de crème glacé, autrefois je pouvais manger une tarte complet à moi tout seul! J'avais d'énormes regrets après mais c'est pas grave, je recommençais parce que c'était juste trop bon. Je dis ça comme ça là, mais si tout ceci est un genre de Hunger Games et qu'en fait quand je vous parles il y a vraiment un public qui m'entends et qui peut me sponsoriser, je vous prie, envoyez une moi une cargaison de tarte au sucre. Pas une carte, pas un gun, pas un téléporteur, seulement 100 kilos de tarte au sucre. Merci bonne journée.

Le temps que je réalise cette liste de souhaits, j'arriva dans ce qui semble être le centre-ville! C'est dû moins le seul endroit avec autant de bâtiments. Dans cet énorme tapis blanc, il y a quelque chose qui m'a tout de suite frappé : Il y a des traces de pas par terre, ce qui veux dire qu'il y a d'autres personnes ici. Les traces de pas se dirigeait vers le centre-ville et devait commencer à l'extérieur de ce secteur, même si j'étais beaucoup trop loin pour en voir le début. Je me suis dit qu'avoir une personne de plus était une excellente chose et que je devais trouver cette personne qui pourrait peut-être nous donner des informations.

Je suivi les pas en prenant soin de ne pas marcher dessus pour ne pas défaire leurs traces, jusqu'à un bâtiment où se trouvait une autre série de pas qui se dirigeait de l'extérieur du bâtiment vers un coin de rue plus loin, soit c'est la même personne ou soit c'est quelqu'un d'autre, dans tout les cas je devais vérifier dans ce bâtiment pour voir si il y avait quelqu'un.

C'était... Immense! C'était... Une bibliothèque! Quelle chance! On dirait presque l'intérieur n'a pas été touché par l'abandon en comparaison avec tout ce que j'ai vu jusqu'à maintenant. C'est l'endroit idéal pour avoir tout les infos que je recherche! En fait j'étais tellement obnubilé par la chance que j'ai eu, que j'en oubliait presque de demander si il y avait quelqu'un.

-HÉ OH! JE SUIS VENU POUR COOPÉRER! IL Y A QUELQU'UN ?

Pas de réponse... Alors soit la personne est trop méfiante, ou soit il s'agit bien de ses traces de pas que j'ai vu qui commençais de la sortie de la bibliothèque jusqu'à un coin de rue plus loin. Je regarda dans les alentours pour essayer de me familiariser avec les lieux, lorsque je vis un sac près de l'entrée, un sac qui semble bien remplie. J'ouvris la pochette pour y voir pleins de livres! Il y a des livres d'histoire dedans! Il faut absolument que j’amène ce sac jusqu'au complexe je n'ai qu'à le soulev... HMMMMM Merde! HMMMMMM! Je suis incapable de soulever ce sac! Je sais que je n'ai jamais fait de muscu mais quand même il faut pas exagérer! Merde je crois que je pourrais juste amener 2 ou 3 livres maximum parmi la vingtaine, il faudra que je choisisse avec précaution.

En parcourant rapidement tout les titres de livres, je pris les deux qui me semblait les plus importants et que je pouvais traîner sans mourir effondré dans la neige parce que je me suis évanouis face au poids. Parfait je peux sortir...

-Mais où se cache donc le grand méchant loup?

Le Big Bad Wolf hen! La voix me laissa surpris quasiment au point d'échapper mes deux misérables livres, je reconnus la voix d'une jeune femme et peut-être la personne à qui appartienne ces mystérieuses traces de pas. La seule réponse qui me venu d'instant était le cris du loup-garou.

-WHHHHHAAAAAAOOOOOOOUUUUU!!!

Je laissa les deux bouquins à côté du sac et je sortis dehors pour voir qui se cachait derrière cette voix mystérieuse. En ouvrant la porte, je ne vis qu'une femme par terre sans pantalon avec de longs bas noirs.

-Heuuu... Le petit chaperon rouge à besoin d'aide ?

Sans me répondre elle se releva d'elle même, je ne tarda pas à me présenter.

-Ma chère tu as l'immense honneur de te trouver devant le grand Anarchangel! Si tu es venu ici, c'est que je présumes que tu ne sais rien de plus que moi... Est-ce que c'est à toi le sac pleins de livres à l'intérieur ? Parce que je vais t'en emprunter deux si ça te dérange pas. Ah et au fait je vois ta culotte, le bleu et jaune ça te va pas trop et... Ouais finalement t'es presque en sous-vêtement devant moi alors qu'on est en hiver, en même temps peut-être que tu viens d'arriver et que ce sont tes vêtements actuel, regarde moi j'ai pas le look d'un mannequin donc je te comprends, mais vite de même ça fait un peu prostituée comment t'es habillée alors à moins que tu es venu dans ce monde pour subvenir à mes plaisirs sexuels qui sont malheureusement pour toi, quasi-inexistantes, je ne vois aucune utilité que tu sois habillée comme ça alors qu'il fait -10 dehors.

Pssst! Pssst! Je vais vous dire un petit secret approchez... Oui oui vous le lecteur! En fait je parles beaucoup pour aider celui qui va me répondre à avoir beaucoup de choses à dire! En plus ça permet de rendre une conversation fluide et de l'accélérer d'une coche puisque je vais avoir des réponses à mes questions en un seul coup! Ce qui permet de contrecarrer cette diffusion stupide du fait que la conversation que j'ai avec quelqu'un peut durer 5 minutes, mais que vous ayez la conversation entière au bout de 1 ou 2 mois! C'est correct, vous me remercierez plus tard!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
InvitéInvité



MessageJeu 19 Jan - 19:44
La demoiselle resta figée sur place pendant quelques secondes avant de sursauter au son de l'animal. N'ayant jamais entendu le cri d'un loup de son existence entière, Azzuen ignorait s'il s'agissait d'un leurre ou non. L'adrénalyne monta à son paroxysme, il était si élevé qu'elle pouvait entendre son propre coeur battre alors que son corps étourdi se balançait. Ses yeux balayaient les rues désertes à la recherche d'une cible mouvante et son corps était positionné pour réagir en conséquence d'un choc soudain.

Ses mesures de sécurité ne furent toutefois qu'exagérées et complètement inutiles. L'animal n'était en réalité qu'un être de sa propre race, heureusement pour elle. Samuel se sentit tout à coup détendue pour plusieurs raisons. La première était qu'elle n'était pas seule dans ce monde, malgré le fait que ça aurait pu être plaisant de l'être... Et la seconde était qu'il n'avait pas l'air d'un danger pour la petite. Ce jeune garçon aux traits fins et à la chevelure de jais lui semblait sympathique et ... pas très puissant? Faible. C'est le mot plus exacte.

Avant qu'il ne commence son long monologue auquel elle manqua de s'endormir au moins dix fois, la brune lui offrit un beau sourire. Elle agita sa main en sa direction et lui adressa la parole d'une voix enfantine, presque surexcitée.

"Enchanté, petit louveteau!"

Le fait qu'il critique son habillement ne la dérangeait pas vraiment, elle s'habillait seulement en conséquence de ce que les clients réclamaient. Et comme son dernier client avant de mourir aimait bien les petites filles qui jouent aux grandes, elle avait décidé de porter ça. Mais peu importe, l'important ce n'était pas ça, mais le fait qu'il ait mentionné qu'il veuille lui emprunter SES livres. Ses livres à elle, ceux dans son sac et non ceux qui se trouvaient dans la bibliothèque près d'eux.

Penser à son sac fait de tapis changea son expression joyeuse qu'elle portait. La colère déformait légèrement son visage, sans même répondre à ses questions elle se dirigea d'un pas accéléré vers la bibliothèque et s'arrêta en avant de la porte ouverte. Son visage redevint neutre à la vue de son sac ouvert avec deux livres sur le côté. Le temps qu'elle était restée là, l'inconnu aurait probablement eu le temps de la rattraper. Elle s'avança vers ses livres, s'emparra d'eux pour les déposer dans la grande pochette en même temps que le peu de nourriture qu'elle avait récupéré dans une épicerie tout à l'heure

D'un calme toujours aussi effrayant, Samuel s'approcha de la rangée de livres la plus proche d'elle, puis saisit un livre au hasard. Elle regarda la couverture, puis le lança sur le jeune homme. La demoiselle en fit de même avec les autres livres qui étaient voisins du premier.

"Premièrement, oui, ce sac est à moi. Ensuite, qui t'as donné la permission de l'ouvrir, uh, grand Anarchangel? C'est très malpolis de toucher ce qui n'est pas à soi. Je sais bien des choses, mais qui te dit que moi, Samuel, veut te les partager? Tu n'es pas digne des informations que je détiens. Sinon, je suis reine de mon propre manoir, ce qui me donne le droit de m'habiller comme je l'entends. Je ne vois pas l'intérêt de jouer l'aguicheuse avec toi, de toute manière. Tu n'as rien de particulier." dit-elle d'une voix mature, beaucoup plus adulte que la première fois qu'elle lui a adressé la parole.
Revenir en haut Aller en bas
Anarchangel Alexandersson
Deux

avatar


Messages : 65
Points d'expérience : 147
Date d'inscription : 16/01/2017
Age : 18

MessageJeu 19 Jan - 21:04

Anarchangel utilise moquerie! Ce n'est pas très efficace.
Prostituée prends une potion (Se relève) pour remonter son énergie.
Anarchangel utilise Demande de livre! L'attaque de Prostituée monte de deux niveaux.
Prostitué utilise Lancer de livre! Toc, toc, toc... Touché 3 fois! Coup Critique!
Anarchangel fuit le combat.
Prostituée gagne le combat et gagne 500 pokédollars! Une partie est remis à maman...

Well... Ça ressemblait à ça de mon point de vue... Si vous voulez savoir, j'ai mangé les 3 livres dans la gueule... Très plaisant.

Je n'ai bien sûr pas vraiment fuit la bibliothèque et comme j'ai une bonne endurance je n'ai pas trop encaissé. En fait je m'en fout un peu qu'elle me lance des livres, c'est plus son attitude qui m'ébahit. Ce qu'elle venait de dire me donnais juste envie de rire!


-Hahahahahaha ! Je veux juste être certain d'avoir entendu ce que j'ai entendu. Viens tu vraiment de dire que tu as des informations mais parce que je ne suis pas digne je ne peux pas les recevoir ?

Je marcha en direction d'une étagère de livre réservé aux grands pirates pour chercher le livre parlant d'un certain pirate fort sympathique...

-Je ne crois pas que tu sois vraiment en état de négocier "Samuel" parce qu'à moins que tes servants dans ton manoir soient en vacances, je doute qu'une "reine" veuille se promener à la bibliothèque dans un froid pareil, en fait je doute carrément que tu ais quelconque servant... Madame la reine.

Je trouva finalement le livre sur la vie d'Alvaro Suarez dit la peste rouge et sourire au lèvre je le lança avec toute ma force (ce qui veut dire faiblement) en direction de la petite pour qu'elle l’attrape.

-Est-ce que le nom d'Alvaro Suarez te dit quelque chose ? Lorsque j'étais petit, je le connaissais surtout sous le surnom de "la peste rouge", c'est un pirate assez connu qui a vécu au 18e siècle. Je peux te le faire rencontrer à condition que tu me dises tout ce que tu sais et que tu me donnes la moitié de tes livres.

Elle va être intriguée à coup sûr, le simple fait d'avoir évoqué un mort qui est vivant (un mort-vivant donc) devrait l'intriguer. Je vois pas pourquoi je devrais lui cacher des infos quand notre but est de survivre, elle est folle de ne serait-ce penser à ne pas tout me dire.

-Ah et... Prends ça.

Les couleurs de ses sous-vêtement commençait à m'irriter tellement les yeux que je lui ai donné mon habit orange fluo de parachutiste, de toute façon j'ai toujours mes vêtements que j'avais pendant mon saut mortel dans le volcan.

-Je sais que je parles beaucoup, mais pense bien à ce que tu vas dire, tu serais une sale petite idiote de refuser mon offre, surtout que le Captain peut t'apprendre bien des choses qui pourraient te sauver la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jay Hatfield
Cinq

avatar


Messages : 59
Points d'expérience : 71
Date d'inscription : 16/01/2017

MessageVen 20 Jan - 21:07



BIG BAD WOLF
LIBRE Il n'y avait rien après la mort, c'était scientifiquement discutable. Et si la science et la religion débattaient sur ce point, Jay de son côté se réveilla, du moins émergea de ce qui semblait être un long sommeil, dans cette rue déserte, allongée sur le goudron recouvert de neige. Elle serra les poings, frappée de plein fouet par le contact avec le froid. Son corps s'était, par réflexe, mis en position fœtus pour mieux se réchauffer, mais elle ne sentait plus la couverture qui devait la réchauffer, il n'y avait plus son sac sous son crâne, il n'y avait plus rien. Elle le remarqua rapidement et, sans ouvrir les yeux, chercha à tâtons ses affaires. Mais ses gants ne touchèrent rien d'autre que de la neige, ce qui lui fit subitement ouvrir les yeux.

Elle resta allongée, des mèches lui couvrant les yeux. Son souffle se transformait en vapeur, elle respirait bruyamment, comme prise soudainement de panique. Il n'y avait plus son sac, ses affaires, tout avait disparu. Elle se leva difficilement, mais dû rester les genoux à terre, un mal de ventre terrible la tiraillait et sans qu'elle s'y attende, se mit à vomir tout le maigre contenu de son estomac. La jeune femme toussa à s'en arracher la gorge, se vidant des substances qu'elle avait ingurgitées plus tôt.

_ Putain de mauvaise came...

Quand son ventre eut fini de faire une purge, la SDF se passa le dos de la main sur la bouche et se releva, s'avançant difficilement contre un mur pour s'appuyer dessus. Son regard inspecta lentement les alentours et si une expression devait figurer sur son visage, c'était bien la confusion. Encore un connard qui lui avait piqué ses affaires pour la laisser crever de froid.

_ Si j'te retrouve enfoiré j'te fais la peau ! Vas chier toi et toute ta putain de famille !

Elle continua de jurer comme un camionneur pendant quelques minutes avant de remarquer le bâtiment contre lequel elle venait d'appuyer. Il était immense, ce qui lui fit relever la tête bien haut pour apercevoir le sommet. Elle lut le mot "BIBLIOTHÈQUE" gravé dans la pierre, avant de porter son regard sur les alentours, digne d'un décor de film d'apocalypse. Il n'y avait personne, pas un bruit et ça l'angoissait. Elle se pointa devant une porte en bois et la poussa péniblement, manquant de trébucher.

Quelque chose vint rapidement atteindre ses oreilles, des mots, des paroles. Des gens. Elle hésita. Devait-elle rebrousser chemin ? S'enfuir ? Non, il faisait beaucoup trop froid dehors et elle devait se reposer seulement cinq minutes. Sa capuche remise sur la tête, elle s'avança lentement en direction des bruits, nerveuse. Elle crut apercevoir de loin une silhouette, puis une deuxième, cachée. Elle put à peine entendre ce qu'ils disaient, mais le peu de mots qui l'atteignirent la laissèrent perplexe. Elle voulut s'approcher, tout en douceur, mais au moment où elle posa sa main par réflexe sur une étagère, celle-ci s'effondra sans que Jay ne s'y attendre et un paquet de livres s'étalèrent au sol dans un fracas, ce qui ne manqua pas de tirer un cri de panique venant de la jeune femme.

Repérée.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
InvitéInvité



MessageDim 5 Fév - 23:23
Après s'être cachée derrière quelques bibliothèques remplies de livres, Azzuen avait ramassé le bouquin que l'inconnu lui avait tiré. Sa nervosité pouvait se sentir à des kilomètres à la ronde, elle décida donc de se mettre activement à la recherche d'une porte de sortie. Au moment même où une rangée de livre embrassa le sol, la jeune demoiselle lâcha son bien au bout de ses bras et courra vers la sortie remarquée plus tôt. Elle ne se sentait pas prête à affronter autant de personnes à la fois, son choix fut donc simple: La fuite et l'exil.

(Coucou, j'ai décidé de terminer ma partie là puisque je vais être absente pour un mois et demi environ. Vous pouvez continuer dans l'ordre que vous voulez, si je ne me trompe pas loki comptait rejoindre ce rp. Bonne continuation et ayez du fun <: )
Revenir en haut Aller en bas
Anarchangel Alexandersson
Deux

avatar


Messages : 65
Points d'expérience : 147
Date d'inscription : 16/01/2017
Age : 18

MessageMer 15 Fév - 19:48
Well, well, well... Si il ne suffisait que d'un bruit de livre qui touche le sol pour la faire fuir j'aurais fais ça bien plus tôt ! Au moins elle a enfin lâché le livre que je voulais intitulé ''Comment capturer et apprivoiser une panthère noire à l'état sauvage''. Je sais pas ce qu'elle voulais foutre avec ça mais ça me sera trèèèès utile ! Accompagné d'un bon guide de survie et je suis bon pour partir d'ici.

Avant tout, il fallait que je sortes, mais avec une personne potentiellement dangereuse qui se rajoute ça va être dur de sortir. Je me rendis jusqu'à l'entré où j'avais entendu un cri de femme. Je l'avais maintenant dans mon champ de vision et j'étais... Désolé pour elle... L'état que ce monde lui avait mit était lamentable au bas mot ! Par chance qu'elle étais inconsciente pour avoir toutes ces modifications physiques.

-Oulalalala ils n'ont pas été de mains morte avec toi ! Moi je n'ai eu qu'un tatouage de pique sur le pénis, mais toi t'as eu... La totale hen...

Elle semblait ne pas être choquées de ses millions de tatous comme si elle en était habitué... Merde c'est impossible que quelqu'un s'en fasse faire autant. J'ai déjà vu des cas extrêmes, mais là elle abuse. En même temps j'avoue que ça lui fait un petit charme plutôt séduisant.

-Alors ma belle... Tu es perdu ? Je sais qu'on ne se connait pas mais comme on semble pas beaucoup ici je me dis que ça serait bien de s'entraider... Est-ce que tu connaîtrais Jack de Mass Effect ? Parce que si tu te raserais la tête et que t'aurais des pouvoirs biotiques tu lui ressemblerait comme deux gouttes d'eau !

Ah et je m'appelle Anarchangel pour ton information, mais pour les jolies créatures comme toi ça sera Anar. Si t'as des questions n'hésite pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jay Hatfield
Cinq

avatar


Messages : 59
Points d'expérience : 71
Date d'inscription : 16/01/2017

MessageMer 15 Fév - 20:27



BIG BAD WOLF
LIBRE Ok alors là, elle ne s'y attendait pas du tout. À peine avait-elle fait renverser une étagère qu'une des silhouettes fila comme un voleur, ni vu ni connu, c'est à peine le temps que Jay eut aperçu un morceau de vêtement ou les cheveux. Elle ne pouvait pas se rejeter la faute sur elle-même, elle n'avait rien fait de mal et quand même, ses tatouages sont, certes, impressionnant voir effrayant, mais personne ne pouvait la voir et remarquer son physique. Enfin bref, cela n'eut guère plus d'importance lorsque la deuxième silhouette présente se rapprocha de la SDF, qui resta plantée sur place, en train de se triturer les manches d'angoisse.

L'homme commenta ses tatouages, ce qui la fit tiquer. Attend quoi ? Il a un tatouage sur le pénis ? Et c'est qui, "ils" ? Elle se demandait bien de quoi pouvait-il bien parler et il était hors de question qu'elle se rase la tête, ses cheveux étaient peut-être dégueulasses, mais il y a une autre façon de le dire à quelqu'un qu'il manque de propreté. Mais passant ce détail, son esprit fut soudainement envahi par des questions du pourquoi et du comment. Elle regarda ses propres mains tatouées, avant de le fixer lui, monsieur Anarchangel qui prenait un trop ses aises avec elle.

_ J'm'appelle... Jay. Et hm...

Elle hésita, lui tournant le dos pour observer le lieu, ce qui évitait de le regarder. Elle commença à s'éloigner légèrement de lui, plus intriguée par la bibliothèque qu'autre chose. Elle s'approcha d'une autre étagère, cette fois-ci sans poser ne serait-ce qu'un doigt dessus, et se mit à lire les nombreux titres de bouquins tous aussi poussiéreux ou en piteux état les uns que les autres.

_ C'est quoi cette histoire de... tatouage ? Et puis c'est quoi, c'lieu... j'étais à Helsinki il n'y a même pas une heure et là... c'est quoi ce merdier ? On m'a même volait mes affaires bordel.

Elle regarda Anarchangel de nouveau, assez loin de lui pour avoir sa distance de sécurité avec les parfaits inconnus qui l'appelait "jolie créature". Taré. Et puis bordel, comment pouvait-on la trouver jolie, elle, le monstre de foire ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anarchangel Alexandersson
Deux

avatar


Messages : 65
Points d'expérience : 147
Date d'inscription : 16/01/2017
Age : 18

MessageJeu 16 Fév - 20:00
-C'est quoi cette histoire de... tatouage ? Et puis c'est quoi, c'lieu... j'étais à Helsinki il n'y a même pas une heure et là... c'est quoi ce merdier ? On m'a même volait mes affaires bordel.


-Mais c'est que nous avons une jeune femme grossière ici ! Attendez laissez moi devinez... Vous étiez pauvre, drogué et avec un pimp ! Vous êtes pile le profil type de la jeune fille effrayée qui s'est fait manipuler pour en résulter une abomination telle que vous.

Par chance pour toi, j'ai un faible pour ce genre de personne, que veux tu je dois être un bizarre mais ça m'a toujours intrigué, pis dans le style fucker tu bats des records !

Pour répondre à ta question, nous ne savons tous pas why the fuck on est ici et pourquoi on n'a plus nos affaires et pourquoi on a un tatouage... D'ailleurs le miens est sur le pénis... Tu peux regarder si tu veux *Clin d'oeil*


Noooon rassurez vous je n'ai pas l'intention de sortir avec, mais pourquoi ne pas avoir un peu de plaisir ! Quoique je crois pas que ce sera de son goût, elle est du genre super bête et se croit forte, mais je doute qu'elle est envie de faire des ''Guili-guili'' si vous voyez ce que je veux dire, mais bon on ne sait jamais habituellement les filles de son genre ont une très forte libido ! Le fait que je la trouve sexy malgré qu'elle est monstrueuse devrait déjà l'exciter, mais comme c'est une tsundere elle ne l'avouera jamais, mais je connais au fond de moi la vérité !

Quoiqu'il faut que je me concentre sur ma mission de ramener des livres, je regarda rapidement autour de moi et pu prendre 3 livres qui me semblait parfait pour ce que j'avais besoin. Je descendis jusqu'à me rendre à côté d'elle, elle sentait vraiment pas bonne... En fait son hygiène était carrément inexistant ! Je lui demanda d'une seule traite si elle voulait bien ''Limer sec'' pour qu'au moins je puisses partir la tête tranquille et sans regret.

-Bon alors je te laisse plusieurs choix : Tu restes ici tout seul ou tu me suis ou on peut limer sec pour se décontracter puis tu prends ta décision, tant de possibilité !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jay Hatfield
Cinq

avatar


Messages : 59
Points d'expérience : 71
Date d'inscription : 16/01/2017

MessageVen 17 Fév - 12:56



BIG BAD WOLF
LIBRE Elle serra des dents, lui lançant un regard pire que la mort et elle aurait voulu lui arracher la langue sur place pour la lui enfoncer dans le cul. Ses poings se serrèrent de colère, son corps se mit à trembler, mais elle ne dit pas un mot avant que Anarchangel ait fini. Mais évidemment, elle avait entendu pire que ce qu'il venait de dire, de la traiter de cette façon et elle n'en avait rien à foutre, mais ça la chatouillait de lui envoyer son poing dans la gueule comme elle aurait pu le faire auparavant.

Elle détestait, non, haïssait ce genre de remarques comme quoi elle aurait pu être manipulée, il y a bien longtemps, de sa manière d'avoir vécu. Oui, elle avait pris les mauvaises décisions, mais personne n'avait le droit de la juger, pas même un parfait inconnue. Alors dès qu'il s'approcha d'elle, elle attrapa le col du jeune homme fermement et le regarda droit dans les yeux.

_  Attend une minute, t'es qui au juste pour me juger de cette manière ? Hein ? Ouais, t'es personne, rien qu'une sorte de gars prétentieux qui pense qu'à se faire sucer la bite. Tu ne sais pas qui je suis et ce que j'ai vécue. Alors maintenant, tu vas aller te branler tout seul comme un grand et m'oublier.

Elle le repoussa en arrière et sans chercher à attendre qu'il rajoute quelque chose, s'éloigna d'un pas ferme. Jay aurait voulu le frapper, cela la démangeait au plus profond d'elle, mais elle se contenta de tracer son chemin jusqu'au-dehors de la bibliothèque. Enfin sortie, elle inspira et expira longuement pour chercher à se calmer et elle avait soudainement envie de fumer un joint.

_ Enculé.

Elle frappa dans une pauvre canette à ses pieds, avec une profonde envie de hurler de colère. La SDF regarda autour d'elle, et sans attendre plus, s'éloigna vers une ruelle quelconque. Comme si j'avais besoin d'une merde en plus accrochée à la godasse..



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
InvitéInvité



MessageVen 17 Fév - 16:29

The time of knowledge




Après un temps de réflexion, j’avais terminé hors des zones qui délimitaient jusqu’à maintenant les miennes. J’avais marché longtemps, très longtemps, traversé un petit cartier en ruine, puis des routes délabrées pour finir dans un endroit que je connaissais bien ou partiellement. La ville, une majorité de ma vie avait été passée dans ses lieux. J’observais l’endroit, passait un peu partout dans les coins les plus reclus pour trouver certaines choses qui me serait utile. Si jusqu’à présent j’avais trouvé à peine pour survivre, je me retrouvais avec des graines, peu certes, mais une seule était suffisante. Je mettais le sachet au sec et en sécurité. Je relevais ensuite la tête lorsque j’entendis du bruit au loin, des pas, quelqu’un courir. Un danger? Quelques minutes passèrent avant que j'y soit. Je m’y approchais subtilement pour m’apercevoir que ce n’était que gens qui se disputaient et pour peu importe la raison, cette femme semblait de très mauvais poil.

_ Ouais, t'es personne, rien qu'une sorte de gars prétentieux qui pense qu'à se faire sucer la bite. Tu ne sais pas qui je suis et ce que j'ai vécue. Alors maintenant, tu vas aller te branler tout seul comme un grand et m'oublier.

Probablement, elle s’était faite insultée. Seulement l’attitude qu’elle prenait me l’indiquait, mais aussi ces tatouages. Ceux-ci ont toujours été incompris, surtout à mon époque. Je ne m’en attardai pas plus avant de sortir de mon trou. J’observais la canette qui roula à mes pieds, dans un bruit de craquement je jouais avec celle-ci du bout de mon talon indiquant ma présence, relevant ensuite le regard vers elle qui s’éloignait. J’eu un moment d’absence à observer ses tatouages, il était différent, différent de ceux que j’avais l’habitude de faire… Le style, la technique semblait avoir… Évoluer.  
Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Anarchangel Alexandersson
Deux

avatar


Messages : 65
Points d'expérience : 147
Date d'inscription : 16/01/2017
Age : 18

MessageVen 17 Fév - 19:52
J'ai presque pas eu le temps de finir ma phrase que ''Jay'' me pris par le collet et voulait se faire comprendre de manière nette et précise.

-Attend une minute, t'es qui au juste pour me juger de cette manière ? Hein ? Ouais, t'es personne, rien qu'une sorte de gars prétentieux qui pense qu'à se faire sucer la bite. Tu ne sais pas qui je suis et ce que j'ai vécue. Alors maintenant, tu vas aller te branler tout seul comme un grand et m'oublier.

Elle me repoussa et sorti rapidement de la bibliothèque, je laissa mes trois livres à l'entré et alla dehors à mon tour pour la suivre jusque dans une ruelle... Je suis du type joyeux dans la vie et j'avoue que je l'ai chercher, mais vous savez c'est quoi LE comportement que je déteste, mais que vraiment ça me donne envie de tout pêter ? C'est les fucking personnes qui ont l'air de vivre un enfer pis qui sont super edgy pis qui te regarde en te disant : ''Ouin ben toé tu connais pas ma vie, tu connais pas mon histoire !!'' JE DÉTESTE ÇA. C'est comme si ces personnes se croyaient tellement plus supérieurs pis qu'elles connaissaient la vie parce qu'elles ont eu une vie difficile. Pis elles se permettent d'insulter tout le monde parce que se sont des ''incompris''... brouhouhou entendre des histoires comme ça me donne envie de pleurer honnnn. Je comprends qu'elle était sur la défensive parce que je l'analysais, mais je le vois qu'elle si dit limite : ''Oh. Personne ne peut me comprendre parce que j'ai tout vécu. Oh. Ils ne connaissent pas ma vie... Ils ne pourront jamais comprendre... Je suis seul dans ce monde'' Fuck, that, shit. Fille, ressaisis toi, accepte l'aide des autres, socialise et arrête de faire chier avec ta vie difficile !

Ouffff... Ça aura fait du bien, bien sûr Jay ne semble pas totalement comme ça, mais je la vois plutôt dans le même style et j'espère me tromper parce que sinon je risque de faire une crise.

-Hey... HEILLE ! Là tu vas m'écouter attentivement. Regarde autour de toi. Est-ce que tu vois quelqu'un pour te faire un autre tatouage ? Est-ce que tu vois l'alcool ? De la drogue ? Non ! Parce qu'il y en a pas ! Moi je suis prétentieux ? Je te faisais une offre et certes c'étais pas poli, mais je me pense pas pour le roi du monde.

Je commença à me calmer pour éviter la crise de nerf.

-Écoute, peut-être que tu ne m'aimes pas mais on a pas trop le choix : Où tu me suis, où tu crèves tout seul dans le froid alors que tu cherche toujours une seringue pour te piquer pour fuir tes putains de problèmes. Dans un cas comme dans l'autre, fais moi une faveur et crève pas... On est déjà pas beaucoup ici alors ça sera bien qu'on soit le plus possible à rester vivant.

Voyant aucune réaction, je pris en compte qu'elle déclina mon offre et retourna à la bibliothèque récupéré mes trois livres. Sur mon chemins je vis un homme aux cheveux foncés qui kickait une canette par terre... Ce gars était pas nette, il avait comme on dira un aura mystérieux, en plus il me fixait limite. Tout ceux que j'ai vu jusqu'à présent semblait quand même un peu perdu mais lui on dirait qu'il sait ce qui se passe... Soit il est blasé naturel ou il est quelqu'un qui n'inspire pas confiance... Lui parler me donnera ma réponse !

-Encore quelqu'un d'autre ! Wow ! C'est plaisant de voir que je ne suis pas seul ici. Je m'appelle Anarchangel ! Je suis un peu perdu est-ce que t'aurais des infos concernant cet endroit ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jay Hatfield
Cinq

avatar


Messages : 59
Points d'expérience : 71
Date d'inscription : 16/01/2017

MessageSam 18 Fév - 10:01



BIG BAD WOLF
LIBREJay traça sa route, sans se retourner, les nerfs à vif et si quelqu'un s'était pointé sur son chemin à ce moment-là, elle l'aurait frappé pour se défouler. Mais un bruit de canette, celle qu'elle avait balancée il n'y a même pas cinq minutes, la fit s'arrêter. Quand elle se retourna pour trouver l'origine du bruit, elle vit Anarchangel débarqué et se mit sur la défense. Elle grinça les dents, l'écoutant sans prononcer un mot. L'entraide hein, c'est de la connerie. .

Mais elle ne le reprit pas, car au fond d'elle, Jay savait qu'il avait raison. Elle voyait le monde dans lequel elle venait de débarquer et cela, tout cela, ce n'était pas un putain de rêve ou un bad tip aux champots qui avait dégénéré. C'était vrai et pour se le prouver, elle se pinça la peau jusqu'au sang.

_ Merde...

Pestant, elle le regarda partir à nouveau et aperçut une nouvelle silhouette pas bien loin qui semblait l'observer, elle, comme s'il - elle remarqua ce qui semblait être un homme - détaillé ses tatouages. Elle marmonna quelque chose d'incompréhensible et s'approcha des deux hommes, restant assez éloignée deux. Elle s'appuya contre un mur et regarda tour à tour les deux hommes, avant de fixer Anarchangel d'un regard assuré, mais presque fatigué.

_ Écoute, euh... Anarchangel, 'ça ? Je veux bien te croire sur cette situation merdique et euh, ouais, je reviendrai pas sur ce que j'ai dis, parce que beh, je le pense. Et si on doit "s'entraider" ou je-sais-pas-quoi comme connerie d'humanité, je suis prête à arrêter d'être une tête de con. Mais j'te préviens, recommence pas tes petits tours chelous, c'est casse-couille.

Elle croisa les bras et pensa à ce qu'elle pouvait tirer comme avantage de suivre quelqu'un dans un monde aussi bordélique. Elle se pinça les lèvres et regarda le nouvel inconnu, le détaillant morceau par morceau en attendant de dire ce qu'il savait, de nouveau muette.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
InvitéInvité



MessageLun 27 Fév - 5:40

The time of knowledge




Un peu après que la jeune femme soit partit, je vu l’homme qui venait tout juste de l’insulter, probablement, la suivre en criant de plus belle d’une voix qui plongeait par moment dans les aigus très expressive. Bien plus que celle de la jeune femme d’ailleurs qui ne voulait que partir. Il ne la laissait pas faire ce qui me laissa un léger sourire mesquin au coin des lèvres.  Quels gamins me dis-je à moi-même sans connaitre l’âge de mes interlocuteurs.

-Hey... HEILLE ! Là tu vas m'écouter attentivement. Regarde autour de toi. Est-ce que tu vois quelqu'un pour te faire un autre tatouage ? Est-ce que tu vois l'alcool ? De la drogue ? Non ! Parce qu'il y en a pas ! Moi je suis prétentieux ? Je te faisais une offre et certes c'était pas poli, mais je me pense pas pour le roi du monde.

-Écoute, peut-être que tu ne m'aimes pas mais on a pas trop le choix : Où tu me suis, où tu crèves tout seul dans le froid alors que tu cherches toujours une seringue pour te piquer pour fuir tes putains de problèmes. Dans un cas comme dans l'autre, fais moi une faveur et crève pas... On est déjà pas beaucoup ici alors ça sera bien qu'on soit le plus possible à rester vivant.


L’expression de mon visage changea un peu lorsqu’il laissait entendre qu’il n’y avait personne ici pour se faire faire un tatouage. J’aurais pu m’interposé, mais je dis rien et resta éloigné pour le moment, surtout qu’il semblait bien partit pour parler pendant une demi-heure. Alors je l’analysais silencieux jusqu’à ce qu’il m’adresse la parole un peu plus tard. Il était un peu plus petit que moi, je le remarquai lorsqu’il s’approchait de moi et très mince, il n’aurait pas de quoi se défendre si j’osais simplement le pousser. Très joyeux dans son expression, même si c’est propos ne l’étais pas. Il semblait offusqué qu’elle ne pense pas comme lui. Qu’elle ne soit pas assez heureuse  de le voir… Rapidement, je me fis une idée de comment je devais l’aborder malgré mon apparence qui se rapprochait un peu plus de la femme tatouée.  Je possédais plusieurs tatouages provenant des années 90’ aux années 2000’, seul ceux sur les mains et dans le visage étaient visibles, ils n’étaient pas pour autant complètement recouverts comme elle, le reste étant caché de mon col roulé noir. Quelques bouts de tatouages était visible sur mon cou mais se dissipaient sous le vêtement, même mes poignets ne se voyaient pas vraiment. Je semblais presqu’avoir froid, on peut dire que le temps n’étais pas à la chaleur.

_ Merde...

En m’approchant, il rentra à l’intérieur, puis ressortit peu de temps après, je n’avais eu que le temps de montrer ma présence à celle qui partait en posant mon pieds sur sa canette que je retenais de celui-ci. Je posai un regard sur lui, je vu immédiatement qu’il y avait quelque chose, un message corporel de mon corps que je n’avais pas retenu, concentré sur la jeune femme. Après ce n’étais peut-être pas faux, je commençais de plus en plus à savoir ce qui se passait, mais il me manquait quelques morceaux. Je lui laissai un sourire tout en me détendant bien que je trouvais qu’il n’avait rien de détendant à tout me lancer d’un coup.

-Encore quelqu'un d'autre ! Wow ! C'est plaisant de voir que je ne suis pas seul ici. Je m'appelle Anarchangel ! Je suis un peu perdu est-ce que t'aurais des infos concernant cet endroit ?

- Et c’est plaisant de voir que je ne suis pas seul, c’est la première fois que je vois d’autres personnes. Loki.

Laissais-je d’une voix calme et chaude tout en lui tendant la main pour une poigné de main. C’était un réflexe, mais ne dit-on que connaitre quelqu’un se fait dans les premières secondes, l’espace d’une poignée de main. Si je lui avais laissé une perception méfiante de ma personne, je lui montrais à présent, un côté plus détendu, voire trop pour l’endroit, mais je ne me souciais pas réellement d’être sur terre ou ici. Ca ne changeait rien… Et si ça pouvait être vrai. Je laissais apparaitre un visage désolé, lorsqu’il demanda des informations. C’était la première fois que je parlais à quelqu’un depuis que j’étais arrivé.  

- Ah désoler, je ne pourrais vraiment dire si j’en connais plus, je me débrouille comme je peux, jusqu’à présent l’endroit me semblait inhabité.  

Je posais me massais l’épaule ou se trouvait mes deux sacs, un sac pour enfant bleu et noir et un autre qui manquait clairement de subtilité, il avait la forme d’un ours en peluche… Si j’avais semblé viril, celui-ci m’enlevait tout sérieux. Ils étaient pourtant les seuls à ma portée qui étaient un état potable. Je n’avais pas voulu perdre mon temps à chercher. Le sac fut d’avantage visible à ses yeux lorsque je me déviai de côté pour observer les alentours et voir que l’autre personne auquel j’avais volontairement attiré l’attention s’était rapprochée de nous pour lui répondre. Elle me détaillait, elle semblait bien moins me faire confiance qu’arnarchangel, mais avais-t-elle tort? Jusqu’à présent j’avais dit au total cinq mensonges sur six faits.

_ Écoute, euh... Anarchangel, 'ça ? Je veux bien te croire sur cette situation merdique et euh, ouais, je reviendrai pas sur ce que j'ai dit, parce que beh, je le pense. Et si on doit "s'entraider" ou je-sais-pas-quoi comme connerie d'humanité, je suis prête à arrêter d'être une tête de con. Mais j'te préviens, recommence pas tes petits tours chelous, c'est casse-couille.

Lorsqu’elle croisa les bras sur elle- même, je me prononçai à elle, mon regarda s'accrochant au sien de brèves secondes.

- Je me nomme Loki et toi?

J’avais une façon d’être presque charmeuse, mais ça avait toujours été le plus naturel chez moi, j’en avais eu l’habitude surtout en me tenant avec elle... Je ne lui présentai pas ma main, parce qu’elle semblait décidément fermée, seul ses  bras croisé sur son corps me le montrait. Ce n’était pas une attitude enjôleuse qui la ferait changer d’avis, bien au contraire, alors je lui laissais son espace. Elle serait difficile à approcher, très sur la défensive, mais ça ne rendait que le défi des plus amusants.
Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Anarchangel Alexandersson
Deux

avatar


Messages : 65
Points d'expérience : 147
Date d'inscription : 16/01/2017
Age : 18

MessageLun 27 Fév - 10:56

-- Et c’est plaisant de voir que je ne suis pas seul, c’est la première fois que je vois d’autres personnes. Loki.

Loki hen ! Alors ça veux dire que... Thor est ici !? Comme je suis comique, merci public en délire !!! Mon interlocuteur avait maintenant une apparence bien plus calme et détendu, il m'offrit même une poignée de main amicale ! Comment on peut dire ''non'' à ça ? Je lui rendis donc sa poignée de main en la serrant avec un sourire au lèvre. Il chercha un peu dans sa tête puis fit une mine désolé en me disant :

-Ah désoler, je ne pourrais vraiment dire si j’en connais plus, je me débrouille comme je peux, jusqu’à présent l’endroit me semblait inhabité.

Au final c'est pas si étonnant, toutes les personnes que j'ai rencontré sans exception jusqu'à présent venaient d'arriver ou j'étais la première personne qu'elles ont croisées ici. Décidément je suis destiné à rencontrer tout le monde, tous des être différents qui plus est ! Le truc qui me fascine par contre est que certaines personnes semblent avoir vécu il y a une semaine normalement dans le monde que je connais, d'autres comme Alvaro sont supposé être morte depuis des siècles et finalement, Loki me montre qu'il peut même y avoir des sosies avec des personnages imaginaires comme Trafalgar Law de One Piece. Je dois vous avouer que je ne peux que me gratter la tête devant ce bordel et me dire que je dois rêver... Mais tout ceci est trop réel pour être un rêve !

Je me suis peut-être trompé sur ma première impression, Loki semblait juste déboussolé et sincère, il ne semble pas chercher la merde... Alors pourquoi j'ai un foutu de mauvais pressentiment... Je dois être fatigué... Il semble vraiment de confiance il faut pas que je commence à choisir les personnes que j'aime de ceux que je n'aime pas parce qu'on est tellement peu que ça en vaut même pas la peine. En plus, il avait un mignon petit ourson comme sac à dos ! Honnnnn ! Seuls les gars vraiment virils peuvent s'assumer au point de prendre ce genre de sac, ça amène le respect sans aucun doute ! J'allais continuer la discussion quand j'entendis en arrière Miss Edgy qui s'avançait vers nous.

-Écoute, euh... Anarchangel, 'ça ? Je veux bien te croire sur cette situation merdique et euh, ouais, je reviendrai pas sur ce que j'ai dit, parce que beh, je le pense. Et si on doit "s'entraider" ou je-sais-pas-quoi comme connerie d'humanité, je suis prête à arrêter d'être une tête de con. Mais j'te préviens, recommence pas tes petits tours chelous, c'est casse-couille.

Wow ! Je n'aurais jamais cru qu'elle dise ça ! Je suis vraiment épaté par sa coopération, c'est déjà un excellent début ! La seule chose que je voulais avant de partir était son approbation à l'entraide si nous allions nous recroiser, ceci étant fait, je peux prendre mes clics et mes claques et déguerpir d'ici. J'allais de toute façon certainement revoir ces deux là si ils ne meurent pas d'ici là.

-Wow heu... Merci Jay ! T'inquiète je ne vais pas continuer... Je suis content d'apprendre qu'on pourra compter l'un sur l'autre si la situation se représente ! Pour ma part, je n'ai plus rien à faire ici, je prends mes livres et je repars chez moi.

Du moins, si on peut appeler le complexe sportif ''Chez moi'', j'entra dans la bibliothèque prendre ma pile de livre à l'entré puis j'étais sur le point de partir, alors que j'adressa un dernier mots à mes deux interlocuteurs.

-Désolé de devoir vous quittez aussi tôt, j'espère vous revoir dans de meilleurs circonstance ! Bonne chance et continuez à survivre du plus que vous pouvez !

Je repartis finalement jusqu'à ma base avec une pile de livre un peu lourde mais à peu près supportable, en étant prêt à parler à Alvaro de mes découvertes, en espérant qu'il a des choses à me dire lui aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jay Hatfield
Cinq

avatar


Messages : 59
Points d'expérience : 71
Date d'inscription : 16/01/2017

MessageLun 27 Fév - 13:26



BIG BAD WOLF
LIBRESes yeux rencontrèrent soudainement ceux de son nouvel interlocuteur, lui rendant un regard méfiant, mais sans toutefois être agressif. Loki, hein... Elle remarqua les tatouages sur ses mains, les scrutant un moment avant de le regarder à nouveau dans les yeux.

_ Jay.

Elle remua des épaules, mal à l'aise. La situation l'énervée, elle ne voulait qu'une chose : des réponses. Et un joint. Non, mais sérieux, c'était quoi ce délire ? Elle était où, au juste ? Dans une autre dimension ? Ah, des conneries ! Et puis pourquoi tout avait l'air... abandonné, détruits, ravagé, comme si une tempête était passée dans le coin. Elle fixa les deux hommes, arquant un sourcil quand Anarchangel annonça son départ.

"Chez moi" ? Il avait une maison ? Ou un truc dans le genre ? Attend quoi ?! Tout s'embrouilla dans son esprit, il y avait de quoi s'abriter ici, mais pour quelle raison ? Pourquoi avoir un toit alors que cette ville est dévastée ? Trop de questions, elle se frotta les yeux, épuisée.

_ À la prochaine, Anarchangel.

Et puis merde, survivre, encore ? Elle avait passé ces six dernières années dans la rue et elle devait continuer à essayer de survivre, à ne pas mourir de faim ou de froid, ou d'une putain de maladie ? Elle soupira, plus un souffle de fatigue, qui montrait clairement qu'elle était dans la merde. Son attention se reporta sur Loki, qu'elle avait failli oublier. Les yeux cachés sous sa capuche, elle examina les tatouages visibles et s'avoua intérieurement qu'ils étaient assez beaux et elle se demanda si il en avait d'autres.

Elle se remonta les manches, laissant découvrir des bras couverts encore et encore de tatouages, comme si cela n'en finissait jamais. Jay était une vraie oeuvre d'art vivante, seule chose dont elle était assez fière. Crevant de chaud à cause du stress, elle enleva sa capuche, se laissant tomber les cheveux en arrière. Elle remarqua les sacs que portait Loki.

_ T'accompagnes tes gosses à la fête foraine ou quoi ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
InvitéInvité



MessageLun 27 Fév - 23:49

The time of knowledge




Ma poignée main était ferme jusqu’à ce que je me rende compte que son apparence n’étais pas trompeuse, il était clairement loin de se tenir près des endroits sportifs. Je n’en fis rien. Il semblait maintenant mieux m’apprécier maintenant que je paraissais calme et non neutre au repos avec mon regard qui semblait chercher à décortiquer chaque parcelle de ce qu’il pouvait atteindre.

Il avait finis par donner son attention à jay pour finir par dire qu’il repartait chez lui. J’avais laissé un regard interrogatif, mais il ne semblait pas l’avoir vu, trop pressé à partir. Probablement quelque chose ou quelqu’un l’attendais. Ou encore j’étais arrivé un peu trop tard pour collecté des informations…J’en trouverais d’autre. Donc, je n’étais pas le seul à m’être trouver un endroit où loger en attendant… Ce qui ne semblait pas être son cas à elle. Elle semblait perdue, son attitude le présentait très bien et son style vestimentaire allait bien avec ce trait. Je lui un sourire en coin en lui faisait un signe de la main. Quel drôle de personnage celui-là. Je laissais partir pour reposer mon regard sur elle qui me finis par relaxer un peu pour me dire son prénom.

- Enchanté.

Laissais-je avec un léger sourire. Elle semblait plus d’humeur que tout à l’air et non en joie de vouloir avoir une discussion. Je n’avais pourtant eu peu d’information avec le départ subit d’Anarchangel. Quel nom étrange et inutilement long. Peu importe, je ne repartirais assurément pas bredouille. Pourtant la bombarder de question ne m’avancerait pas plus, même que ça paraitrais louche.

- Je peux t’aider?

Lui demandais-je lorsqu’elle contempla mes tatouages remontant ses manches et m’en montrant un peu plus des siens. J’avais tout de même un certain intérêt que je n’arrivais à retenir.  Je laissai un rire à sa remarque.

-Bien sûr, je viens ici tous les samedis pour leur montrer les joies de cet endroit.

Sur le ton de rigolade, je devins normal rapidement.

- Je n’ai seulement pas trouvé plus mieux qui ne semble pas avoir été rongé ou abîmé.

Tout ce qui pouvais être utile semblait avoir disparu ou être dans un piteux état. Je me rapprochais de la bibliothèque. Je pourrais peut-être y trouver quelque chose d’intéressant.

Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Jay Hatfield
Cinq

avatar


Messages : 59
Points d'expérience : 71
Date d'inscription : 16/01/2017

MessageMar 28 Fév - 19:53



BIG BAD WOLF
LIBREElle rigola légèrement, les yeux fixaient sur les sacs en se demandant ce qu'il pouvait bien chercher. Elle le suivit du regard quand il partit en direction de la bibliothèque, puis, regardant autour d'elle, se décida à le suivre, elle ne trouverait pas plus de réponse que ça en restant planté dans la neige. Elle le suivait en arrière, lui jetant des regards méfiants, curieux, toujours muée dans son silence de mort. Se rapprochant finalement à sa hauteur, elle le regarda et se lança.

_ Sympa tes tatouages. Ils ont un style plutôt vieux, genre... ils sont pas comme ceux qu'on peut voir de nos jours, moins récents p't'être. Mais c'est original.

Elle n'osait pas lui donner un sourire et détourna alors le regard dans une autre direction, comme si elle avait entendu un truc, mais il n'en était rien, c'était une vieille habitude. Arrivant à l'intérieur de la bibliothèque, elle fit le tour d'un comptoir où devaient siéger les employés et prit place sur une vieille chaise, histoire de se détendre un minium; quelque chose lui disait qu'elle n'allait pas se reposer avant un bout de temps. Jay balança sa tête en arrière, les yeux rivés sur le plafond, à regarder les fissures et autres dégâts, l'esprit toujours remplie de question en raccord avec le lieu.

_ T'cherches un truc en particulier ? T'dois pas être là par hasard, si t'as amené tes sacs.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
InvitéInvité



MessageMar 28 Fév - 20:43

The time of knowledge




Loki V. Lucchese.
Voyant qu’elle ne me répondait pas, je lui fis un signe de tête pour me diriger vers l’entrée de la bibliothèque. Elle avait au moins semblé se détendre par mon commentaire, mais je ne croyais pas pouvoir en tirer quoi que ce soit pour le moment. Plus tard… Chaque chose en son temps. J’observais l’édifice pour mieux me visualiser l’intérieur dans le cas où les cartes de l’établissement auraient été trop abîmer pour être lu. L’endroit semblait vraiment très grand. Je pourrais presque m’y installer. J’y resterais peut-être temporairement puisque d’où je venais n’étais pas à côté. Je me demandais si y retourner aurait une quelconque utilité. Sinon, j’avais aperçu un wagon dans la ville, il me serait utile.  Je m’apprêtais à entrer lorsqu’elle arrivait à ma hauteur. Je tournais mon regard vers elle et lui souris.

- Merci, les tiens aussi sont pas mal. Bien que je n’ai jamais fait ce genre de tatouage… Ca à quelque chose d’étrange, puisque comme tu le dis les miens semble d’un style moins récent, mais….

Je levais mes manches pour montrer plus de mes tatouages dans un style assez semblable. Je pointai un bras ou il y avait là une manche.

- Je l’ai fait le mois dernier d’un style très récent de l’époque. Il n’est donc pas logique que les tiens semble plus récent… Tu ne crois pas?

De plus nous n’avions pas nous plus la même façon de parler. Bien que l’âge et l’éducation pouvait être un facteur. Je ne pouvais déterminer le sien du à ses nombreux tatouage au visage. J’avais un air de réflexion.

- Ma question est bête, mais c’est qu’elle année de nos jours pour toi?

Son attitude me faisait sourire, je lui posais tout de même mes questions malgré son air fuyant. Je m’étais rendu compte que plusieurs chose d’ici ne correspondaient pas. C’était légèrement différent, mais le percevais assez bien.

Dans la bibliothèque, je cherchais un peu partout, je trouvai directement un plan un peu abimé, mais ça allait, je devenais seulement décodé certaine partie. Archive…  Histoires… Je relevais le regard vers elle en allant fouillé un peu plus loin ou je trouvais des livres de sciences.

- Un livre de conte de fée pour m’endormir le soir. Je ne sais pas, ce que l’on cherche habituellement dans une bibliothèque à l’ordinaire, des réponses.

Ma réponse était très vague, mais je la croyais suffisante pour combler son esprit curieux. Je ne savais pas à qui j’avais à faire, mais je ne croyais pas que c’était un ange tombé du ciel du à son attitude corporelle. Elle très fermée. De plus tant que mon idée n’était pas claire et net, je ne pouvais me permettre de dire quoi que ce soit. J’avais une idée encore trop flou de la situation… Je pris un livre de biologie, si je ne trouvais pas de nourriture bientôt, toutes ses recherches seraient inutiles. Me rapprocher des autres ne donnerait rien. Je soupirais en m’assoyant et regardant le soleil entrer dans la pièce. Je n’avais pas l’habitude que le monde m’échappe à ce point, se faufile entre mes doigts.

- Et toi que cherchais tu?

Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Jay Hatfield
Cinq

avatar


Messages : 59
Points d'expérience : 71
Date d'inscription : 16/01/2017

MessageMar 28 Fév - 21:24



BIG BAD WOLF
LIBREJay baissa le regard vers Loki, se disant qu'elle n'aurait pas plus de réponses que ça et que monsieur se voulait secret sur ses intentions. Soit, elle respectait ses secrets, ça ne l'ennuyait pas plus que ça, ce n'était pas une fouineuse de toute manière. Et vraiment, elle n'irait pas gober que ce gars-là lisait des contes de fées de le soir juste pour pouvoir s'endormir. Enfin bon, elle n'y pensa plus et fit mine de réfléchir à une réponse. Que cherchait-elle réellement ? Rien, ça fait six années qu'elle cherchait un sens à sa vie, alors ce n'est pas maintenant qu'elle allait trouver la réponse pour quoi que se soit d'autres.

_ À vraie dire... pas grand chose, je viens de me réveiller dehors, sans mes affaires, alors bon. Je veux juste rentrer... non, retournez de là où je viens.

Elle toussa, de gêne peut-être et regarda Loki, quelque chose la titilla soudainement. Il lui avait demandé un truc à propos de l'année, de ce fameux de "nos jours" et elle n'avait pas daignéde  répondre directement à la question.

_ Et euh... je parlais de 2016, hein, maintenant quoi, notre année. Je crois pas que c'est compliqué de s'en rappeler.

Elle rigola légèrement à l'idée d'être en face d'un gars qui venait du passé, ça serait complètement absurde. Elle s'étira les bras, il était temps de partir, elle ne trouverait pas grand-chose ici et il fallait qu'elle explore les environs - elle trouverait ses réponses ailleurs, certainement. Elle remit sa capuche, refit ses lacets et s'adressa enfin à Loki.

_ Bon, j't'abandonne gars, c'était cool de discuter 'vec toi. J'vais aller essayer de voir ce qui se trouve dans le quartier, dois bien y avoir des trucs. Puis j'ai faim. Alors euh... à la prochaine, j'imagine ? Si on s'recroise un jour.

Elle fit juste un simple geste de la main pour dire au revoir, accompagné d'un faible sourire et laissant Loki seul, se faufila hors de la bibliothèque. Tout cela était complètement surréaliste, ce n'était pas vrai, un cauchemar. Ou un bad trip. Elle soupira, enfonça les mains dans ses poches et partit enfin, disparaissant dans une ruelle en rouspétant.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
InvitéInvité



MessageMar 28 Fév - 22:22

The time of knowledge




Elle ne fut pas trop curieuse ce qui m’arrangeait d’une certaine façon, bien que je n’aurais eu aucun mal à trouver quelque chose à dire pour la satisfaire… Je ne fis que répondre, mais je ne m’attendais pas à de réponse.

- Je vois… Quelqu’un doit t’attendre là-bas.


Je supposais, parce que je ne voyais aucune raison pour elle à première vu de vouloir rentrer et même à ce niveau, quelqu’un m’attendais à maison et je ne savais pas si je devais sentir l’envie de rentrer. En fait, parce que je remarquais très bien qu’ici, je n’étais pas au-dessus de ce qui se tramait dans mon dos. Par rapport au tatouages, je finis par me demander lui demander la date. Pourtant, je ne m’attendais pas vraiment à ce qu’elle me répondre autre chose que la même année de mon présent. Je m’étais dit par logique que ceux-ci venait d’un autre pays, quelque chose de banal. La pensée que cela venait d’une autres époque à la mienne m’avait fait rire et lorsqu’elle dit 2016 me regardant comme si j’étais tombé sur la tête. Je ne m’empêcher de me le demander aussi. Un air de surprise ne put se cacher dans mon visage. Je laissai à voix basse d’un ton suffisant pour qu’elle m’entende si elle m’écoutait.

- Pourtant… J’étais persuadé qu’on était le 11 septembre…2001…

Mais que se passait-il ici. Peut-être avait-elle pris un joins de trop comme semblait le dire l’autre plus tôt. Je me levais d’un coup.

-Pas de problème de toute façon, excuse, mais je dois aller vérifier quelque chose...

Le reste de ses paroles ne m’atteint pas vraiment, je ne m’en souciais plus. Je partis d’un bon vers une autre aile de la bibliothèque en lui faisant un signe de main.

-Nous nous reverrons.

J’en avais le pressentiment, ce n’étais pas comme avec la première personne que j’avais vu, si ce n’étais une hallucination. Pourtant j’avais toujours cet objet…
Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Flore Ravageuse
Déesse

avatar


Messages : 42
Points d'expérience : 2041
Date d'inscription : 13/01/2017

MessageMar 28 Fév - 22:31
〖RP TERMINÉ〗
◇ Gain xps

─ Azzuen S. Blackburn : 40xps
─ Anarchangel Alexandersson : 40xps
─ Jay Hatfield : 40xps
─ Loki V. Lucchese : 40xps

◇ Points d'Influence

Carreaux : 2
Cœurs : 1
Piques : 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Message
Revenir en haut Aller en bas
 
Le petit chaperon rouge et le grand méchant loup [LIBRE] [TERMINÉ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Petit Chaperon Rouge et le Grand Méchant Loup [PV Littèle/Fenrir]
» Attendant son petit chaperon rouge...
» Le Grand Méchant Loup. [Isy]
» Petit tutorial pour Gimp
» un RP avec le petit chaperon rouge??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Né-Andarta :: Ville abandonnée :: Centre-Ville :: Bibliothèque-
Sauter vers: