Orhin T. Vixen
Deux

avatar


Messages : 27
Points d'expérience : 24
Date d'inscription : 01/12/2017

MessageVen 1 Déc - 20:21
Orhin T. Vixen
ft. original/artiste inconnu

Nom(s) ::Vixen
Prénom(s) ::Orhin
Surnom(s) ::
Âge :: 24
Sexe :: masculin
Orientation sexuelle :: Hétérosexuel
Nationalité :: il ne sait pas, d'apparence européenne
Groupe désiré :: Trèfle

Époque d'origine :: 17ème siècle
Situation conjugale :: Célibataire
Situation familiale :: Se suppose orphelin
Ancienne profession :: Aucune

(Vous pouvez distribuer 250 points)
Force :: 40/100
Vitesse :: 70
Endurance :: 50/100
Intelligence :: 80/100

Avis sur la situation :: Sensation douloureuse et salvatrice comme si son âme était balayé ou arraché d'une bourrasque violente.
Avatar du personnage

Caractère

Orhin s'est forgé sur la route de l'exil et du voyage à travers les rencontres et la gentillesse que certaines personnes ont eu à son égard. Il a donc un gout prononcé pour la justice et du devoir en fonction de la situation à laquelle il fait face. Oui, il a déjà tuer par nécessité, non, il ne le fait pas par plaisir, oui, il éprouve des regrets, dépendamment de sa victime si cette dernière méritait vraiment la mort ou non. Son époque et son passé lui prodiguèrent un trait d'humour un peu cynique qu'il lui valut parfois le rejet ou dédain mais jamais il ne s'en plaignit, ses intentions ont toujours eu raison d'embrasser de juste causes, et lorsqu'on vit sur la route, il ne faut jamais faiblir, il est si aisé de s'y éteindre sans que personne ne vous remarque.  


Physique

Taille :: 1m72
Poids et corpulence :: poids : 62kg Corpulence: mince, musclé
Teint de la peau :: blanc
Yeux :: bleu gris
Coupe et couleur des cheveux :: cheveux roux foncés légèrement long avec deux marques grises ou marques de sagesses sur les cotés
Visage :: allongé avec collier de barbe
Sourcils :: moyen

Particularités :: non
Style de vêtement :: tenue adapté à la fois au voyage, souple et ample au nécessaire, et au combat, résistante et possède quelques protections
Emplacement du tatouage de clan :: au creux des omoplates
Autres tatouages :: (S'il en a un et où)

Épaules :: Carrées
Mains :: mains de moyennes statures
Jambes :: grandes jambes
Démarche :: Rapide, sûre

Sa voix :: douce et imposante

Première impression quand on le/la voit :: Quel est cet énergumène ?


Histoire

Orhin ne sait pas d'où il vient, venant d'une époque où savoir qui l'on est devient moins important que la survie, il fut éduqué dans la société du dix-septième siècle par un couple aimant jusqu'à ses six ans, avant que ceux ci ne soient assassinés par des bandits. Emmené de Seattle jusqu'à Boston, il fut déplacé de ville en ville par les shérifs ou par qui bon voulait bien le dégager à travers le pays avant d'être vendu neuf ans à un marchand portuaire de Boston, dans une Amérique toute neuve où la corruption des dirigeants n'est pas moins seine que leurs dégouts pour la gente nègre et amérindiennes, où les gangs disposaient d'une liberté encore conséquente.

Il arriva sur le vieux continent jusqu'à Paris, le grand siècle français, là où  bon nombres d'hommes de métiers rayonnaient sur l'Europe. La France était plus ou moins en paix sous le règne d'Henri IV mais pour un jeune américain venant du dépotoir de l'Europe, cela allait s'avérer compliqué. Il réussit à s'échapper et s'enrôla dans une bande de voleur où il passa quelques années avant de la quitter pour partir vers l'Est vers l'âge de treize ans.

La route peut-être dangereuse à qui ne sait pas se défendre, il rencontra un groupuscule non aimé des autorités locales, plus communément appelés bandits ou frères de routes entre eux, ces malfrats le prirent sous son aile et voyagèrent à travers l'Europe, c'est avec eux qu'il acquit son premier pistolet. Encore jeune et influençable, il prit gout à cette vie de pillage et de cruauté, d'ivresse et d'exotisme itinérant mais en plus le temps passait, à force de rétrospective, il comprit que cette vie n'était que la démonstration de sa vengeance sur le monde et sur la vie, pour son passé de merde.
Alors arrivé au Kazahkstan, il les quitta, à l'âge de dix-neuf ans, comme l'on quitte un sa famille pour traverser seul le désert à l'image des anciens prophètes dont ses frères lui avaient compter leurs histoires.

Frontière chinoise. La dynastie Ming était en pleine guerre, les Mandchous envahissaient le pays pour fonder l'empire Qing, donc, éviter de soit se faire tuer, soit d'être enrôler de force dans la démarche expansionniste chinoise n'allait pas être de tout repos mais son parcours lui permis de passer sans trop ... de problèmes. Orhin prit plaisir à découvrir certains aspects de la culture chinoise, tel que sa gastronomie ou ses philosophies et arts martiaux. D'autres aspects moins fameux à son gout, l'empire régnait d'une main de fer pour ce qui allait donner le plus grand empire chinois de son histoire. Il vogua jusqu'à jusqu'au sud de la Chine, au porte du Vietnam où il fut témoin d'un scène importante dans sa vie.

Une secte du nom "Soleil vil" sévissait la ville de Xian de Honghe. Les hommes se faisaient massacrer, les femmes subissaient sévices et enlèvement, une femme protégeant son enfant fut tirer par les cheveux et s'attendait à subir le même sort que ses pairs. D'habitude, face à la cruauté du monde qui ne lui faisait pas front directement, Orhin passait son chemin sans prendre de risque inutile. Pour cet fois, il n'arrivait pas à rester de marbre, son désir égoïste et insatiable de liberté ne prenait pas le pas sur la scène qui se déroulait devant ses yeux, il prit son pistolet MQ130 anglais en main et hésita longuement. Mais alors que la mère disparut des lieux et que les ravisseurs s'approchaient de la jeune fille, il mit en joue les hommes et déchaîna la fureur de son arme.
Tombant les uns après les autres, alarmant leurs comparses aux alentours, il courut vers l'enfant et la saisit d'un bras et fonça vers la première monture disponible. Que lui prenait-il de jouer aux héros ? Se disait-il qu'une bonne action suffirait à racheter ses crimes ? Hélas, le monde tel qu'il connaissait ne permettait pas ce genre de cas de conscience. En selle et au galop, il fonça vers le Vietnam, à quelques lieux d'ici, là où il espérait que ses malfaiteurs ne le suivent pas, peut-être que les tensions avec l'armée vietnamienne suffirait à les dissuader, ou bien juste la distance.

Maintenant il avait une gamine sur les bras. La belle affaire.

Fort heureusement, le Soleil Vil stoppa sa filature jusqu'à la lisière de Lào Cai. Il continua sa course par sureté jusqu'à l'épuisement de sa jument. Ses vivres manquaient mais il décida de jeûner pour les besoins de l'enfant. Par chance, il apprenait vite les rudiments de base des langues qu'il rencontrait, alors, dans un chinois approximatif, il tenta de converser avec la petite après avoir allumé un feu.

- Comment t'appelles tu ?  
- ...
- Tu n'as pas de nom ?


Visiblement, la fillette était soit en proie aux songes des évènements précédents, soit parler n'était plus d'une importance capitale à ses yeux. Ses yeux ternies par la fatigue étaient rivés sur le feu, elle ne devait pas avoir plus de six printemps.

- Si tu n'as pas de nom, je vais t'en donner un.


Elle leva les yeux vers lui, visiblement attrait par l'idée.

- Eileen ?


Elle secoua la tête.

- Annaelle ?


Même réponse.

- Dure en affaire, hein ? Tara ? Non, Aelya !


Cette fois-ci, il eut droit à un sourire.

- Ah ! Tu vois quand tu veux. Désormais, tu t'appelles Aelya Vixen. Tu devrais dormir, je vais monter la garde.


Elle ne dut pas tout comprendre mais visiblement, le nom lui convenait, elle fixa encore un peu les flammes montantes avant de s'engouffrer sous la coupe de Morphée.
Le lendemain, ils traversèrent Hanoï, sous la coupe des seigneurs de la famille Trinh qui dominaient le nord du pays tandis que la famille Nguyen dominaient le Sud du Vietnam. Ils reprirent provisions et informations, Orhin ne savait plus vraiment dans quelle direction aller, la Chine semblait un peu compromise puis il voulait changer les idées de sa nouvelle compagnon de route. Sur ce, ils tracèrent leur destination en direction de la mer vers l'est. Après des jours de voyages, Orhin aperçu un immense temple au loin, le temple Angkor, des arbres surplombaient des parties du temple avec leurs immenses racines, il lui semblait être un batiment millénaire tellement la pierre et la végétation semblait ancienne. En approchant, des silhouettes se conformant à des moines se dessinaient. Ils mirent pied à terre pour entamer une rencontre.

Les habitants étaient des moines guerriers pratiquant le Viet Vo Dao, l'art martial national. Ils étaient un peu à l'image des moins shaolin d'après les mythes, le bouddhisme était également source en ce lieu. Suite à leurs accès au lieu de vie, Orhin comme Aelya était tout deux fascinés par l'endroit, ils prirent tout deux longuement connaissance du genre de vie que les résidents menaient ici, de plus, la proximité à la magnifique baie de Ha Long était d'un confort certain. Ils restèrent quelques jours, puis quelques semaines, puis quelques mois, et décidèrent d'y séjourner jusqu'à ce que l'envie de reprendre la route leurs vienne à l'esprit.
Ce qui ne fut pas le cas, l'endroit était paisible, adapté pour la petite Aelya qui pouvait grandir en sécurité. Orhin, quant à lui, s'adonna à l'art martial vietnamien et se forgea une arme japonaise, un Wakizashi. Aelya aussi en fait, ils devinrent des disciples du temples et de leurs coutumes. C'était d'ailleurs étrange pour Orhin, il se sentait entier, il ne comprenait pas mais le fait d'avoir Aelya à ses côtés comblait un vide dans son cœur. Et elle le lui rendait bien.

Les années passaient, Orhin avait vingt-quatre ans, Aelya, onze. Il était plaisant de voir Aelya grandir et s'épanouir, pour la première fois de sa vie, Orhin pouvait prétendre au bonheur et rien ne pouvait entacher ça.

C'est alors que vint un contingent de l'armée chinoise Qing, venant chercher un étranger aidant la dernière membre de la famille Ming, fugitive survivante de la lignée de l'empire précédent celui des Qing. Le conflit était inévitable.
Une bataille sanglante et acharnée s'ensuivit, Orhin put ressortir son vieux pistolet.

- Pars te cacher maintenant !

Il comprenait pourquoi elle ne lui avait jamais révélé son identité. Il s'en fichait, elle était comme sa petite sœur dont il prendrait éternellement soin. Il l'aimait et se battrait pour elle. Les coups retentissaient dans les airs faisant vibrer ses tympans à chaque détonations, sa lame s'abattait sur ses ennemis avec une furie que certains fanatique religieux d'occident aurait pris pour cas de possession démoniaque. Esquive, jeu de jambe, ses années d'entrainement n'avaient pas servis à rien. Des heures durant, les combattant tombaient, certains victimes de la bataille, d'autres d'épuisement. Alors que l'enguoument général s'estompait peu à peu, Orhin retourna voir sa protégée.

D'un pas décidé, il criait :

- Aelya ! Aelya ! Ah te voilà !


Elle lui courut vers lui.

- J'ai eu si peu.. Aarg ..


Elle hurla d'effroi. Orhin lui baissa les yeux sur sa poitrine, constatant une lame planté de son dos sortant par son plexus solaire. Non, impensable, il ne pouvait pas, il ne devait pas, pour elle, pour lui, pour leur liberté, pas maintenant, pas après tout ce qu'il avait enduré et ce qu'il avait sacrifié. Comment ? Pourquoi ? Et elle ?
Sur un ricanement, la lame se détacha et l'américain tomba à genoux. Le soldat le dépassa, la raison de sa venue était enfin tenue devant lui et il ne manquerait pas sa cible. A moins que ...

"BANG"

Au moins, le soldat partait avant lui.

Un peu de vous

Ton prénom :: (Optionnel)
Ton âge :: 24
Ton puf:: seth
Expérience de rp :: j'ai pas mal rp de mes 17 à 20 ans

Comment as-tu découvert le forum? :: par les saintes voies d'internet
Parrain/Marraine ? ::
Tes premières impressions / choses à améliorer ::
Code du règlement :: [Validé par Flore Ravageuse ♥️]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flore Ravageuse
Déesse

avatar


Messages : 60
Points d'expérience : 2058
Date d'inscription : 13/01/2017

MessageSam 2 Déc - 13:46
Bien le bonjour/bonsoir. Alors, avec le staff on s'est très vite mise d'accord pour te valider directement sans avoir de trucs à redire, parce que sincèrement c'est une fiche très correcte et l'histoire est, ma foi, passionnante et très intéressante, c'est plutôt fou tous les noms que tu cites (et puis ça nous aurait pris trop de temps pour tout vérifier) mais avec ce que tu nous présentes, on va même pas y passer des heures vu que c'est bien écrit. Donc te voilà à présent validé et direction les Trèfles. Amuses-toi bien. ♥️ (Ah et n'oublie pas d'aller faire recenser ton personnage ici et de faire un tour par le clan des Trèfles pour te mettre au courant des dernières nouvelles.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Présentation Orhin T. Vixen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» présentation de demi lovato
» Modèle de présentation
» Ma présentation ! (Phyllali)
» Présentation de Logan Echolls
» Présentation de Nathaniel Mandrake[en construction]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Né-Andarta :: Administration :: Gestion des personnages :: Les fiches :: Fiches validées-
Sauter vers: