AdminAdmin
avatar


Messages : 111
Points d'expérience : 2077
Date d'inscription : 26/12/2016

MessageMer 19 Juil - 17:40
Une paroi rocheuse escarpée se tient devant vous. L’escalade sera sans doute périlleuse, mais semble promettre un beau chemin plat pour le reste du trajet… Si le mur rocheux ne s’écroule pas avant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ne-andarta.forumactif.com
Konstantinos
Deux

avatar


Messages : 9
Points d'expérience : 34
Date d'inscription : 29/05/2017

MessageSam 5 Aoû - 18:08

On est bien peu dans ce monde... Une simple poignée... Hahahahaha... C'est encore mieux, je pourrai les crush personnellement un par un, ils ont tous l'air d'avoir une personnalité très différente les unes des autres, intéressant. Ces humains ne cessent de me fasciner, malheureusement pour eux, il n'y en a pas un qui semble m'arriver à la cheville et c'est sur cette île que je vais imposer ma domination totale en montrant ma force supérieur et leurs donnant tous envie par la même occasion de devenir mes disciples. Voyons voir... Quel est le moyen le plus compliqué et le plus inutile de sortir de ce tas d'merde ? Je leva les yeux pour y voir une paroi rocheuse qui semble monter jusqu'au ciel.

-Je vois, est-ce Dieu qui me donne ce chemin impossible à prendre pour que je puisses atteindre son palais ? Oh quelle erreur, je viens pour te détrôner p'tit con !

J'entama la montée, une montée qui va s'avérer longue et ardu, mais il faut bien faire des effort, ce n'est pas n'importe qui qui peut rejoindre Dieu en personne, en fait personne d'autres que moi n'a dû être assez fou pour emprunter ce passage en sachant qu'il y avait d'autres chemins beaucoup plus sûr comme la forêt, la plage ou encore pire : La prairie. Quel route de faible HAHA! Le fait que personne d'autres n'aie pris la voie de l'escalade démontre bel et bien que je suis le plus fort et que je suis l'unique personne capable d'une telle prouesse ici, quand je vais avoir les pouvoirs divins qui me sont dû je leur ferai courber l'échine devant ma toute puissance.

Ce n'est pas une montagne de pierres qui va me résister, des roches comme ça j'en mange au p'tit déjeuner ! J'ai pas eu ce corps parfait qu'en torturant de pauvres innocents quand même ! Je ne devrais toutefois pas trop être cocky, ces putains de bêtes affamé de l'autres jour m'ont blessé au point de me remettre en question. Je dois m’entraîner beaucoup plus qu'avant afin de ne plus jamais me faire blesser de la sorte !

Je continua mon ascension quand je passa très près de tomber après que j'ai tenter de m'agripper à une roche qui tomba en bas et faillis m'emporter avec elle. Merde ! Je pouvais maintenant voir en bas, c'était vachement haut, il était temps pour moi d'y mettre ma pleine puissance dans mon escalade. En regardant en bas je remarqua une fourmis qui montait aussi... Impossible !! Un être inférieur à décidé lui aussi d'escalader ce mur ? Voilà de quoi pour me divertir.

-HAHAHAHA PAUVRE FOU ! ESSAIES TU VRAIMENT DE COMPÉTITIONER AVEC LE GRAND KONSTANTINOS ?? LE BAS DE CETTE PAROI SERA TON TOMBEAU !!

De toute mes forces et avec la concentration d'un moine, j'enleva deux roches qui étaient chambranlante près de moi pour les laisser tomber sous moi en priant qu'elles frappent de pleins fouet cet inconscient !

-MONTRE MOI CE QUE TU AS DANS LE VENTRE, PETIT INSECTE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Miller
Sept

avatar


Messages : 42
Points d'expérience : 121
Date d'inscription : 13/01/2017
Age : 20
Localisation : En train d'embêter Leet

MessageVen 18 Aoû - 1:12
Je me précipitai sur la falaise qui semblait être le moyen le plus rapide de me sauver de la tempête sans y penser. Cependant, j’avais à peine commencé mon ascension de la paroi légèrement glissante en raison de la pluie que je commençais à me poser de sérieuses questions sur mon choix de parcours. Les roches semblaient assez stables en général, mais certaines d’entre elles m’inquiétaient. S’il fallait que je perde prise pendant l’escalade, c’en serait probablement fini de moi… Mais ce n’était pas ce qui allait me dissuader de grimper la pente.

Un colosse était déjà passé par là avant moi, donc les roches devaient être assez solides pour moi après tout… À moins qu’elles n’aient été affaiblies par son poids, dans ce cas-là, j’étais un peu fourré… M’enfin ! Pas le temps de se soucier de ça, le tonnerre commençait maintenant à gronder et la tempête s’intensifiait. Je décidai donc de suivre le trajet de l’autre homme. Le chemin avait l’air stable de toutes façons. Dans le pire des cas, je me fracassais quelque chose et je mourrais rapidement.

Je continuai mon escalade, grimpant agilement sur les pierres comme si j’avais fait ça toute ma vie alors qu’en fait, j’étais encore un novice en escalade. Remarque, je ne m’en faisait pas trop avec cela, car après tout, il n’y avait pas une grande différence entre les novices et les experts si ce n’est que des capacités physiques, de l’assurance et de milliers d’heures de pratiques. J’avais les habiletés physiques et l’assurance, ça devrait être suffisant !

Alors que j’étais rendu au tiers de la falaise, j’entendis un grand cri menaçant résonnant au-dessus de ma tête. Je regardai en haut pour voir le grand colosse me crier quelque chose que je ne compris absolument pas. Ce que je compris, par contre, c’étaient les roches que le gars laissa tomber sur moi. J’eus tout juste le temps de me décaler pour éviter les missiles qui m’auraient défoncé l’épaule à coup sûr.

- WHAT THE FUCK, MAN ?! Es-tu fou ?

Je pris une roche de la falaise et la lui relançai de toutes mes forces. La roche alla s’écraser tout près de l’homme sans pour autant le toucher. Il fallait dire que c’était assez difficile de bien viser dans ma situation. Je redoublai d’ardeur pour monter plus vite afin de rattraper l’homme ou, accessoirement, pouvoir lui lancer plus de roches. Bien entendu, je tentais également de bouger le plus vite possible pour éviter de me faire défoncer le crâne par les roches qui tombaient de plus en plus fréquemment.

La tâche n’était pas facile. À chaque dix secondes, je passais proche de glisser et de me casser la gueule au bas de la falaise. Plus j’avançais, plus les roches s’écroulaient lorsque je tentais de m’y accrocher. J’ignorais comment j’avais fait, mais au bout de quelques minutes d’exercices intenses, j’étais arrivé à la hauteur de l’homme. J’eus un contact visuel avec ce-dernier. C’était maintenant rendu une course pour notre survie. Nous avions certainement eut la même idée. Je continuai à grimper le plus vite possible, m’assurant d’être assez loin du colosse pour ne pas qu’il puisse me tirer vers le bas.

La course était serrée, mais j’étais plus agile. J’arrivai au sommet de la falaise avant l’autre type. Sans plus me poser de questions, je l’envoyai chier en bonne et dûe forme avant de lui lancer des roches et de faire tomber les plus grosses pierres que je pouvais trouver. Le gars se rapprochait dangereusement du haut de la falaise. Il était bientôt temps que je me mette à courir pour éviter de me faire zigouiller, mais je décidai de lui pousser une dernière roche, la plus grosse que je pus trouver.

Le sol trembla alors que la roche s’écrasait au bas de la pente dans un vacarme que même le bruit des vagues ne pouvait couvrir. Le sol commençait à craquer. La falaise allait s’écrouler. Je regardai, avec de grands yeux paniqués, le gars qui venait tout juste d’arriver en haut. Il avait probablement réalisé ce qui se passait, car le sol commençait à s’écrouler sous nos pieds.

- Cours !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konstantinos
Deux

avatar


Messages : 9
Points d'expérience : 34
Date d'inscription : 29/05/2017

MessageMer 27 Sep - 16:10
Mais bordel pour qui il se prend d'essayer de me doubler ? D'oû sort-il cette vitesse ? Ça m'est égal, une fois au sommet je vais lui montrer ce qui arrive à ceux qui ose se moquer de Konstantinos ! Tch ! Il est agile pour une ptite merde inutile ! Lorsque je serai à son niveau je pourrai le pousser en bas de cette falaise en lui broyant tout les os au passage.

Le gamin arriva enfin en haut... Il... Pauvre fou il m'envoie des roches ? Sait-il au moins ce qu'il fait cet inconscient !? Merde il n'envoyait que des grosses pierres ! Une d'entre elle me frôla le bras gauche ce qui était assez pour me faire saigner. Je me mis à voir rouge et à accélérer ma montée malgré ma douleur au bras, je vais lui apprendre ce qui en coûte d'être insolent de la sorte!!

Dans mon excès de rage et par manque d'attention, une énorme pierre me frappa la tête en pleins fouet et me propulsa en chute libre... Je commençais à avoir rouge et j'avais un mal de crâne incroyable, j'eu bien de la chance de ne pas m'évanouir sur le coup. Grâce à l'adrénaline je réussis à m'accrocher avec un bras quelques mètres plus bas... Merde j'ai tellement mal... Du sang coule du haut de mon front à mes joues. Il fallait pourtant absolument que je monte pour montrer à ce morveux à qui il vient d'avoir affaire... Je suis tellement faible... Allez je dois tenir bon et au moins monter le haut de la falaise... Je suis le meilleur, je dois... je dois...

-ARGGGGGGG!!!

Je commença à monter comme un déchaîne en étant partiellement aveuglé par le sang qui coulait sur ma tête, en essayant de ne pas penser à mes membres qui sont sur le point de lâcher ! Après quelques secondes sur un rush d'adrénaline je réussis enfin à monter, non sans respirer comme un démon. C'est au même moment que le sol se mit à trembler... Merde pourquoi maintenant !?

Le gosse visiblement paniqué se mit à courir, putain il a tout drainé mon énergie avec ses roches de con ! Je courais derrière mais il prenait de la distance, de mon côté je devais épuiser mes dernières forces pour ne pas finir comme une crêpe en bas de la montagne... Ce n'est pas digne d'un dieu de finir comme ça ! Le sol derrière moi continuait à s'écrouler de plus belle en provoquant un vacarme infernal au passage.

Je me sentis faiblir et voyant le sol tombé sous moi je ne pensais plus à rien Je commença à tomber dans le vide et me rattrapa de justesse au rebord en priant que le sol ne continue plus de s'écrouler.

C'est peut-être grâce à ma force digne d'un géant mais le sol a vraiment arrêté de s'écrouler au moment le plus cruciale, me permettant de simplement m'accrocher au rebord pour remonter. Je m'éloigna tranquillement du fossé afin d'être certain de ne pas être engloutis par celui-ci et je m'écroula dos au sol et respira un bon coup. Putain ce ptit con allait le payer cher.

Après quelques minutes je me releva et marcha tranquillement en direction contraire de la falaise en espérant trouver la ptite merde qui m'a mis une humiliation pareil. Tout en me tenant le bras, je trainais près des diverses rochers qui joncha le sol brun, aucune verdure ou presque ne recouvrait le sol, seulement de la pierre et du granite, en pleins mon genre d'endroit. Ici ça sent le désespoir, le même que je pouvais sentir sur mes victimes avant de les tuer froidement, le même que je souhaite sentir sur ce putain de lanceur de roche.

Après un certain moment je recommençais à reprendre parfaitement mes sens, toujours un petit mal de tête mais au moins je pouvais voir parfaitement de nouveau, même mon bras ne me faisais plus aussi mal.

Je vis finalement le ptit con plus loin, il était dos à moi, arrêté. Je ne me fis pas prier pour lui crier dessus

-HEY PTIT CON POUR QUI TU TE PRENDS À ME LANCER DES ROCHES ? tU NE VOIS DONC PAS QUE JE POURRAIS T'ÉCRASER D'UNE SEULE MAIN ??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Miller
Sept

avatar


Messages : 42
Points d'expérience : 121
Date d'inscription : 13/01/2017
Age : 20
Localisation : En train d'embêter Leet

MessageMer 25 Oct - 18:46
Le sol s’écroulait littéralement sous nos pieds alors que nous étions en train de fuir. J’entendais l’autre homme derrière moi et il semblait avoir de la misère à se sortir de cette merde. C’est en jettant un coup d’oeil vers lui que je réalisai à quel point il était dans la merde alors que moi, j’étais déjà loin devant. Vraiment, si le type n’avait pas essayé de me défoncer la tête à coup de roches un peu plus tôt, j’aurais sûrement pris pitié et je serais allé jouer aux héros, mais là, étrangement, je n’avais pas vraiment envie. Peu importe si je l’aidais ou pas, j’avais l’impression qu’il allait me tordre le cou s’il me mettait la main dessus alors aussi bien m’en aller subtilement pendant qu’il était occupé.

Je continuai mon chemin vers ce qui me semblait être une petite vallée ou, du moins, un creu de quelque sorte. Le sol rocheux descendait tranquillement en sens inverse de la falaise. Étrangement, il n’y avait aucune végétation aux alentours. En fait, la seule trace de vert que je voyais était une espèce de plante à quelques mètres plus loin.

Des éclairs déchirèrent le ciel alors que le tonnerre me faisait sursauter. Il n’avait pas dû frapper bien loin. Soudainement, je ne me sentais plus très à l’aise dans cet endroit vide. Je pressai le pas vers le bas de la pente, espérant trouver des arbres ou des trucs plus hauts que moi qui pourraient me faire un paratonnerre ou un truc du genre. N’importe quoi qui pourrait capter la foudre, tant que ce n’est pas moi.

Au bas de la pente se trouvait un autre rocher, bien moins grand cette fois-ci, à escalader. Il faisait environ quatre mètres et des poussières. Les quelques traces de végétaux en-haut du rocher me laissaient penser que des arbres se trouvaient plus haut. Alors que je regardais la paroi, analysant le chemin le plus facile à escalader, j’entendis un grand cri derrière moi. Je vis l’homme qui avait eu le temps de me rattraper. Mais merde… Il n’avait pas que l’apparence d’un foutu rocher, c’en était carrément un ! Il n’était pas tuable, l’esti ! Je n’entendis pas clairement tout ce qu’il me disait à cause du vent et de la pluie, mais j’avais compris l’idée générale. Ni une, ni deux, je me mis à grimper la seconde paroi. Une fois arrivé dans la verdure, je pourrais me cacher. Étant plus petit et probablement plus agile, j’avais un avantage dans une forêt.

J’étais presque rendu au sommet. Je m’agrippai à une tige qui me semblait solide, prêt à me donner un dernier élan pour arriver tout en haut. J’eus à peine le temps de me propulser qu’un nuage de poudre fut propulsé en plein dans mon visage. J’avais beau avoir eu de la chance, parce que je n’avais pas respiré à ce moment, je m’étais quand même étouffé le avec le peu qui était allé dans mes poumons. Je fus pris d’une quinte de toux alors que j’essuyais les résidus de pollen mouillés de mon visage. Je terminai mon ascension et j’allai finir de m’étouffer en haut de la paroi. En regardant vers le bas, je fus surpris de constater à quel point l’autre homme était proche de moi. Je fis volte-face et me mis à courir.

J’avais bien deviné la présence d’une forêt en haut du rocher. Je m’y enfonçai sans me poser de questions. Je courus pendant une bonne minute ou deux avant que ma tête se mette à tourner. Je crus entendre des cris et des grondements autour de moi, mais je n’étais pas certain. Mes jambes étaient de plus en plus molles et je me cognais parfois les épaules contre des arbres dont j’avais mal estimé la distance. Tout à coup, un autre nuage de pollen apparu devant moi. Je n’eus pas le temps de réagir que mes pieds se prenaient déjà dans une racine. Ma chute m’avait fait esquiver le nuage de pollen qui s’estompait déjà à cause de la pluie. Je me redressai, me demandant sérieusement ce qui se passait. C’est là que je les vis, des centaines de petits yeux rouges partout sur les arbres qui me fixaient comme si j’étais une proie. Ils ne me lâchaient pas du regard. Je ne bougeais plus. Je respirais à peine. Mon regard se porta sur mes jambes. L’herbe s’emmêlait autour cherchant à me garder prisonnier. Je paniquai.

- OH SHIT !

Je retirai avec peine mes jambes prises dans les herbes et c’est là que je remarquai ce liquide rouge visqueux qui me coulait partout sur les bras. Les yeux ! Ils étaient rendus sur mes bras !

- AAAH !

Traumatisé, je me relevai sous le regard des milliers de yeux rouges qui semblaient me narguer, manquant de me casser la gueule quelques fois, et je me mis à courir à toute vitesse, tentant d’enlever les yeux rouges qui me collaient à la peau en les grattant. Il fallait que je sorte de cette forêt !




Note:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Message
Revenir en haut Aller en bas
 
[Event #2] ÉTAPE 3.3 : Chemin 3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Event N°1 • Foule au chemin de traverse
» Project d'un construction d'un chemin de fer reliant Haïti à la Dominicanie
» event coupe du monde la semaine prochaine
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques
» - Event II.2 - La Faiblesse des Jedi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Né-Andarta :: Plateau :: Océan :: L'île oubliée-
Sauter vers: