Konstantinos
Deux

avatar


Messages : 10
Points d'expérience : 8
Date d'inscription : 29/05/2017

MessageSam 10 Juin - 13:55
J'étais maintenant sur l'échafaud, entrain d'être vu par une foule de minable que j'aurais écraser comme des mouches si je n'étais pas enchaîné, ils peuvent bien rire mais si je réussis à m'en sortir j'irai tuer toute leur putain de famille devant eux et leur ferai regretter de s'avoir moquer de moi en les étranglant de mes propres main ou en foutant mes pouces dans leurs yeux.

Il y avait 4 gardes pour me forcer à me foutre à genoux. Vous voulez mettre un Dieu à genoux ? Ahahahaha ! Ils apprendront tous qu'on ne me fait pas chier et que je finis toujours par gagner. Par insistance, ces faibles finissent par me mettre à genoux, quel honte pour un être comme moi, je ne me suis pas encore assez entraîné.

-Un dernier mot, meurtrier fou ?

En entendant ces paroles, j'eu un fou rire qui débuta calmement, puis petit à petit je finis par rire à gorge déployé.

-Meurtrier fou !? Parce que vous êtes tous bien plus innocent hen ! Les humains me répugnent, vous vous croyez tous tellement supérieur alors qu'en vérité vous vous chieriez dessus si je m'approchais de vous. Vous n'êtes qu'une bande de chiots égaré qui jappe fort mais qui est incapable de mordre. Aujourd'hui, vous pensez exécuter la justice ? Oh non je ne crois pas que vous en soyez capable, parce que JE NE SUIS QUE L'UNIQUE JUSTICE !! Je jure sur la vie de vos enfants et de vos petits-enfants que je reviendrai et vous annihilerai un par un jusqu'au dernier !!

Les gardes plantèrent des lances sur mon corps et ceci sonnait la fin de mon ascension au statut de dieu. C'est dû moins ce que je croyais.

Je me réveilla très engourdis sur le sol, merde j'étais vraiment pas mort ? C'était mon imagination ? Qu'est-ce que je fais encore dans une cellule ? Bordel. Je pris la peine d'observer ma petite chambre et l'extérieur mais ne voyait personne d'autre que moi, en fait je me rendis compte que tout était trop calme, pas un seul bruit résonnait dans cette prison pourris.

C'est quoi ce bordel ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jay Hatfield
Cinq

avatar


Messages : 51
Points d'expérience : 41
Date d'inscription : 16/01/2017

MessageDim 18 Juin - 21:52

_Putain putain putain !

Ses pieds trébuchèrent sur un bloc de pierre au sol, la faisant se fracasser de tout son long contre le béton froid, mais la peur la fit se relever sans perdre une seconde et Jay continua de courir à en perdre haleine à travers les longs couloirs. Elle remarqua un instant qu'elle saignait abondamment du nez et quand elle le toucha, elle retenu un vif cri de douleur, il ne manquait plus que ça ! Un nez quasi fracturé, c'était comme rajouter une couche de merde sur un tas de merde, ça n'en finissait pas de cette maudite journée.

Elle s'arrêta enfin quand elle remarqua qu'elle avait réussi à fuir la créature, se laissant tomber les genoux contre le sol, trempée de sueur et la gorge en feu, ses poumons étaient prêt à exploser à tout moment.

_ Va t'faire foutre, p'tain d'monde d'mes couilles.

Elle s'épongea le nez avec sa manche, à défaut d'avoir des mouchoirs et se releva, remarquant au passage que son tout nouveau sweat gris était recouvert de son sang. Toujours la manche contre le visage pour arrêter le flux, elle reprit sa marche, bien décidée à quitter ce trou cauchemardesque. Sachant qu'elle avait dû traverser un asile glauque, cette prison était pire. À la fois si étroite et si grande, c'était un vrai labyrinthe avec tous ses couloirs qui ne semblaient pas avoir de fin.

Pourquoi était-elle là, déjà ? Ah oui, L'exploration. Jay avait la ferme intention de visiter tous les lieux qui se présentaient à elle, espérant y trouver des choses utiles. Bon, pour le coup, elle avait réussi à se trouver une hache en parfait état, mais à peine avait-elle l'occasion de l'utiliser que la bestiole de tantôt s'était montrée plus robuste que Jay ne le croyait, l'ayant donc forcé à fuir. Et la voilà à présent aussi perdu qu'un gamin dans un grand magasin à la recherche de ses parents.

Tandis qu'elle avançait, un bruit sec résonna jusqu'à elle, provenant du couloir dans lequel elle se trouvait. Ne voyant personne devant elle, ni derrière, la tatouée devina que ça provenait d'une cellule et referma sa poigne sur sa nouvelle arme, prête à abattre quiconque chercherait à lui faire du mal. S'avançant doucement, elle regarda attentivement à travers chaque chambre et quand elle aperçut une énorme, pour ne pas dire titanesque, silhouette sombre, la punk étouffa un cri de surprise et se recula vivement contre le mur face à la cellule, tenant fermement sa hache contre elle.

Devant elle, un homme aussi bien bâti qu'un bodybuildeur, à croire qu'il pouvait exploser des pastèques à mains nues et qu'il bouffait des cailloux au déjeuner. Quand Jay se rendit enfin compte qu'il ne s'agissait pas d'un monstre, elle soupira de soulagement.

_ Bordel de merde, qu'est-ce tu fous là 'dans toi ?

Le Carreau remarqua rapidement qu'elle n'avait jamais vu ce visage auparavant et que cet homme était littéralement coincé derrière les barreaux, se demandant comment il avait bien pu se retrouver dans cette situation. Il n'était pas con au point de s'enfermer lui-même ? Non, c'était autre chose. Sinon il serait déjà sorti pour venir jusqu'à elle et d'un côté, elle n'avait pas très envie de se confronter à lui vu la masse musculaire qu'il avait, même si elle avait toujours sa hache pour se protéger, au cas où.
LIBRE / Prison

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konstantinos
Deux

avatar


Messages : 10
Points d'expérience : 8
Date d'inscription : 29/05/2017

MessageDim 23 Juil - 13:35
[Musique : La playlist ''Dark Orchestra'' sur Spotify]

Comment ils ont osé enfermé le grand Konstantinos... Le premier qui me sort d'ici je lui casse toutes les dents contre le mur et je retrouve ses enfants pour les torturer. Ils n'ont pas le droit de m'enfermer, je suis TOUT PUISSANT ! Cette insolance me donne envie de hurler de rage. je frappa à pleine puissance les murs de ma cellule mais ils ne voulaient pas se plier devant la puissance de leur dieu. Je ne pouvais laisser qu'une marque de mes poings contre ce béton.

-AHHHH ! AHHHH ! AHHHH !

C'est pas un putain de mur qui allait arrêter ma colère divine ! Je vais le frapper jusqu'à l'exploser, puis je vais faire de même avec la gueule de touts les gardes de cette prison. Ce manque de liberté fait grandir une rage de plus en plus forte en moi au point de presque en perdre la tête.

Je frappa le mur une nouvelle fois lorsque j'entendis un bruit sourd près de moi, je m'arrêta tranquillement et me tourna en direction des barreaux, avec un regard sombre mais en paraissant complètement stoïque, je détendais mon corps avant de tout relâcher mes pulsions meurtrières qui allaient faire rage sous peu. Je vis un... Un squelette ? Était-ce la mort en personne, la grande faucheuse... Elle ne peut rien face à un dieu comme moi ! Je suis immortel, je viens encore de déjouer la mort sur l'échafaud et ils ne peuvent rien pour m'annihiler ! Je sais qu'elle me fait de l'oeil avec son visage et la puissance qu'elle dégage, mais je ne peux succomber aux charmes de PERSONNE ! Une esclave comme elle me serait plutôt utile pour torturer et tuer encore plus de personnes en moins de temps... Très utile... héhéhé...

-Bordel de merde, qu'est-ce tu fous là 'dans toi ?

-Héhéhé... Alors la mort ne me connais pas hen ? Je vois, je n'ai peut-être pas assez fait mes preuves... Même si je t'ai envoyé des dizaines de cadavres... Tu ne me reconnais pas !? Je suis ton nouveau dieu, ton maître, KONSTANTINOS ! Maintenant la mort, agenouille toi devant moi et obéis à mes ordres, tu vas m'être utile pour conquérir le monde... Tu vas faire tout ce que je te dis pour ne pas recevoir mon châtiment divin !! Maintenant... Libère moi de cette cage afin que je puisses de nouveau conquérir ce monde en toute liberté !

D'autres bruits se faisaient entendre, des grognements sauvages, des bruits de crachats, des bruits de griffes contre le plancher froid... Des bêtes sauvages...

Ouvre moi, que je puisses massacrer ces animaux et assouvrir ma colère... OUVRE MOI OU MEURS BOUFFER PAR LES BÊTES !! MOUHAHAHAHA!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jay Hatfield
Cinq

avatar


Messages : 51
Points d'expérience : 41
Date d'inscription : 16/01/2017

MessageDim 23 Juil - 15:21

Bordel, mais c'était qui ce type ? Il a fallu qu'elle tombe sur un fou qui se prenait pour un... Dieu ? Alors ça, c'était la cerise sur le gâteau. Elle roula des yeux face au discours de monsieur muscle, soupirant et s'apprêtant à continuer son chemin, elle n'avait pas très envie de se taper un cinglé pour le reste de son périple, autant le laisser se débrouiller. Elle, la grande faucheuse ? Elle en rigolerait presque tellement ce n'était pas crédible, ce mec devait certainement appartenir à l'asile qu'elle avait traversé tantôt. Elle pointa sa hache en direction du titan, n'ayant soudainement plus peur de se confronter à cette montagne.

_Ouais ouais, c'est ça, cause toujours le taré. Bah t'sais quoi ? La mort, elle va t'laisser pourrir ici comme un chien, parce que la mort c't'une grande salope qui pense qu'à son p'tit cul. Et moi, j'en ai rien à foutre de ta grande gueule de chépakoi, 'préfère continuer seule que d'être accompagné d'un connard qui se prend pour un putain de dieu d'mes couilles.

À peine, mais à peine allait-elle reprendre sa route que des bruits étouffés se mirent à retentir dans un couloir voisin. Cette fois-ci, il n'y avait pas un mais plusieurs bestioles et Jay pesta, se tournant en direction des grognements. Konstantinos (sérieux mais quel nom débile, il sort tout droit du film Gladiator ou quoi ?) s'adressa une dernière fois à elle pour lui demander de le libérer, mais elle ne voulait pas laisser ce colosse sortir de sa cellule, allez savoir ce qu'il allait lui faire après avoir (peut-être) réussi à massacrer les monstres. Elle finirait certainement coupée en deux et la tête suspendue à un mur tel un trophée de chasse. Mais après tout, elle avait le temps de s'enfuir si monsieur décidait de s'occuper seul des monstres.... un gaillard pareil, ça court pas ben vite, non ?

_Puis merde !

Le carreau mit à chercher au sol, espérant trouver une clé, puis au mur mais rien, pas la trace d'un petit morceau de fer. Elle se rendit ensuite  dans une cellule voisine encore ouverte, retourna le matelas, puis une autre cellule et recommença, ne trouvant toujours rien. Enfin, elle aperçut un morceau scintillant dans le coin d'une troisième cellule, accroché en hauteur. Ne pouvant l'atteindre directement, elle tira le lit dans un grincement bruyant qui avait très certainement attiré l'attention des monstres, parvint à attraper la clé et se rendit en vitesse à la cellule de Konstantinos. Mais Jay se bloqua subitement car face à elle, les créatures venaient de pointer le bout de leur nez. Manquant un battement de cœur à cause de la surprise, elle balança par réflexe la clé au titan et s'enfuit s'en prendre le temps de vérifier si le pseudo-Dieu avait réussi à rattraper l'objet qui marquait la fin de son enfermement.

_Démerde-toi maint'nant !

Et sans se retourner, elle disparu à l'angle d'un couloir.
LIBRE / Prison

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konstantinos
Deux

avatar


Messages : 10
Points d'expérience : 8
Date d'inscription : 29/05/2017

MessageDim 23 Juil - 16:17
Oh mais quelle salope ! Alors comme ça la mort ne me pense pas capable de l'accompagner c'est ça ? Elle est chanceuse d'être immortelle parce que je l'aurais déchirer en deux et donner ses restes en pâture aux bêtes. Elle ne sait pas qui elle vient de défier !!

Avec les monstres qui s'approchaient, cette sale pute commençait à bouger son gros cul beaucoup plus vite pour essayer de trouver un moyen de me libérer.

-Hmpfff... La mort aurait elle peur d'une bande de bête de secondes zone ? Hahahaha elle est bien bonne celle là !! Ne réalise tu pas l'étendue de tes pouvoirs, petite idiote !!

Elle me lança une clé que j'attrappa en passant mon bras entre les barreaux... Héhéhé... Cette erreur lui sera fatale...
Je plaça la clé dans la serrure puis donna un énorme coup de pied sur la porte en fer.

-Où crois-tu aller comme ça ? Tu ne peux pas échapper à ton DIEU !!

Au même moments, ceux qui perturbaient le calme de cette prison sortirent enfin des ombres. Des animaux sans yeux qui étaient complètement sans défense devant moi. Qu'ils approchent ! Ils vont payer pour tout ces moments de rage que j'ai passé en étant brimé de cette liberté qui me reviens de droit ! Je frappa d'un pied au sol qui émit beaucoup de vibrations, les bêtes se sentaient agressés mais approchèrent quand même pour finalement me sauter dessus.

-Voilà !! Venez faire face au jugement de Dieu ! Essayez de me détrôner ! Essayez de m'avoir ! Vous pourrez être 10 ou 100... Je vous annihilerai jusqu'au dernier.

Je cria de rage et entama moi aussi une offensive, je pris les aveugles par la gorge pour écraser leur tête contre les murs, j'en pris un autre comme arme afin de frapper ses frères et soeurs, il devait en avoir une dizaine en tout... Héhéhé du sang... JE VEUX PLUS DE SANG !! Je les frappais, les kickais, les lançais, j'en mangeais certains alors qu'ils sont toujours chaud, j'étira la gueule d'un autre jusqu'à lui démembrer la mâchoire inférieur du reste de son visage de petit merdeux. Je me fis morde sévèrement au dos... Putain autant de bestioles à la fois ça en fait beaucoup... J'ai entrainé mon corps contre la douleur mais là il y avait du sang partout, je ne pouvais pas tous me les faire, pas tout de suite... Je leur ferai gouter à ma colère une fois que je serai rétabli et plus fort ! J'eu tellement de plaisir que j'en oubliais presque la mort qui s'était fait la malle en me sous-estimant. Je me mis à marcher d'un pas rapide, puis à courir lentement pour finalement courir rapidement, chacun de mes pas faisait résonner l'environnement et s'entendait fort, je courais comme un rhinocéros court après sa proie, dans mon cas c'était cette p'tite conne de mort.

Je finis par la rattraper, non sans avoir à plaquer d'autres bêtes qui se trouvait sur mon passage malgré la connaissance de ma présence. Les insouciants, je les plaqua contre les murs qu'en courant comme un défoncé, comme un Dieu !! N'empêche je devais sortir bientôt parce que à ce rythme j'allais me vider de mon sang, j'ai des marques de crocs et de sale griffe sur tout mon corps pur... C'est inacceptable ! Quoique je ressemble maintenant à un vrai guerrier sanguinaire. J'attrapa finalement la mort et la traina sur mon épaule, je devais lui faire la peau a petit feu pour s'être moquée de moi... À moins que ses pouvoirs puissent m'être très utile... Je vais faire un test qui risque de fort bien m'amuser héhéhé... hahahaHAhAHAHAHA HAHAHAHAHAHAHA !!

Je continua a courir jusqu'à ce que j'aperçoives une fenêtre, je fonça dedans à vive allure pour tomber à quelques mètres sur le sol, un léger trou s'était fait sur la force de l'impact mais maintenant je pouvais bien contempler le paysage. Merde... Essayer de me relever était plus difficile que prévu, qu'est-ce qu'ils m'ont fait ? Je suis atteint d'une malédiction ? Comment je peux avoir aussi mal !?

Il y avait quelque chose qui n'allait pas... Que sont tous ces machines ? Où sont tous les fermes et habitants qui sont supposé se trouver ici ? Des maisons géantes, des chemins bizarre au lieu de gazon... La mort à mes côtés... un environnement froid... Oooohhhhh j'ai attendu ce moment très longtemps... Je savais que j'allais finir ici.

-Enfin... Je vais pouvoir gouverner comme Dieu unique... Car nous sommes en enfer !!
Tu vas faire ce que je te dis ou je t'écrase la cervelle... Prouve moi que tu es la mort. Si tel est le cas,
tu vas rejoindre ma bannière de nouveau Dieu et tu seras épargné dans mon nouveau monde !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jay Hatfield
Cinq

avatar


Messages : 51
Points d'expérience : 41
Date d'inscription : 16/01/2017

MessageDim 23 Juil - 17:53


Elle l'entendait, il approchait rapidement et dangereusement, à présent ce n'était qu'une question de temps (et de chance). Elle avait beau courir, elle ne s'attendait pas à croiser des bêtes sur son passage. La punk parvint à les esquiver, se faufiler entre leur patte mais derrière, un monstre plus massif continuait de lui courir après. Elle sentait même les vibrations malgré le béton dur, ce gars allait la buter à coup sûr.

Quand elle osa jeter un coup d’œil par-dessus son épaule, Konstantinos n'était plus qu'à quelques mètres, ce qui la fit sévèrement paniquer et redoubler d'efforts. Mais son acharnement ne parvint pas à la sauver quand elle se sentit brutalement agripper par le sac et tirer en arrière. En une fraction de seconde, elle se retrouva sur l'épaule du titan, bloqué par la force du bras. Elle se débattait comme un beau diable, frappant des pieds et des poings contre le corps pour tenter de s'échapper, tout en hurlant une ribambelle d'injures qui fusaient dans tous les sens.

Soudainement, elle regarda où se dirigeait Konstantinos à cette allure et quand elle aperçut une fenêtre au bout du couloir, elle se débattit de plus belle, le griffant et le mordant tout en lui criant d'arrêter, mais rien à faire, le colosse sauta à travers l'encadrement. Comme un film au ralenti, Jay vit le couloir de la prison lui échapper. Elle hurla alors à plein poumons.

La chute fut brutale pour la tatouée quand Konstantinos la lâcha au moment où il atterrit au pied du bâtiment. Recroquevillé sur elle-même au sol, le Carreau était paralysé par la peur et tous ses muscles la faisaient souffrir, au point où elle en tremblait. Elle avait mal de partout, sa tête était lourde et elle était complètement désorientée, mais en vie et en un seul morceau, à croire qu'elle était vraiment immortelle à ce point-là. Enfin, elle parvint à se calmer et à se redresser sur son séant, mais ne se leva pas pour autant, ses jambes encore paralyser de peur. Elle zieuta en direction du mec taré, il allait la tuer...

Non ? Attends, il croit vraiment que Jay est la "mort" à cause de son faciès tatoué ? Ce n'est vraiment pas une blague ? Elle leva les yeux vers son visage et remarqua au passage qu'il était gravement blessé, il saignait comme un porc qu'on venait d’égorger. Il ne va pas tenir longtemps... Il fallait à tout prix lui faire croire qu'elle était la faucheuse sinon s'en était fini d'elle. Merde. Réfléchis... putain réfléchis...

_ J'ai... J'ai vu la pauvreté chez les Hommes, j'les ai vus mourir de faim, de soif, de solitude ou de froid. J'les ai vu se faire abandonner, les voir tomber sans jamais pouvoir s'relever. J'étais là à chaque fois qu'ils rendaient leur dernier souffle, leur corps était si froid au moment où je les touchais que mes mains ne peuvent plus sentir la chaleur.

Quand elle avait prononcé ces paroles, de terribles souvenirs morbides lui étaient revenu en tête, si bien qu'elle sentait les larmes lui piquer les coins des yeux mais elle ne pleura pas, il ne fallait pas.

_ C'que tu vois sur mon visage est la preuve de tout c'que j'ai vu et vécu, personne n'a réussi à m'tuer car j'suis déjà morte.

Avec de l'élan, elle parvint à se relever (difficilement) et se dressa face à Konstantinos, elle n'allait pas mourir aujourd'hui car elle ne le voulait pas, ce n'était pas un autre glandus qui allait en décider autrement. Malgré tout, elle sentait son cœur battre rapidement et espéra que ce qu’elle venait de dire aller la sauver. Et puis c'est quoi cette connerie de rejoindre son rang ? Sérieusement il sort d'où lui avec ses rêves de gamin qui veut diriger le monde ?

LIBRE / Prison

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konstantinos
Deux

avatar


Messages : 10
Points d'expérience : 8
Date d'inscription : 29/05/2017

MessageMar 25 Juil - 15:13

Hmmm... Son visage était pathétique, mais déterminé. Je pourrais l'étouffer ici et maintenant, mais si elle peut tuer d'un simple toucher comme le dit les légendes... Hé merde... Elle me sera beaucoup plus utile vivant de toute façon, elle va vouloir s'allier à moi parce qu'elle admira mon statut divin.

-Dit moi sale garce, je dois trouver ma maison, où est l'église ?

Je devais la trouver pour pouvoir m'établir là-bas, mes disciples vont naturellement se rendre là-bas pour venir me voir afin que je leur accorde miséricorde. Ils vont se mettre à genoux afin d'avoir mon pardon et mon approbation sur tout et n'importe quoi, oh oui... Je vais régner sur cette Terre pleins d'merde ! Avec la mort à mes côtés c'est gagné d'avance.

-Tu vas m'aider à dominer le monde... Tu seras ma disciples et en échange tu auras tout ce que tu veux, tu ne sens pas toute ma puissance ? Tu aura accès à toute la richesse du monde et toi aussi tu pourras avoir une liberté total sur ta vie ! Toutes ces souffrances vont se terminer par mon entré au trône et toi tu seras une des rares épargnées, suis moi et je vais te montrer à être encore plus puissante ! Trouvons ma demeure, que mon plan de conquête commence enfin !

Dans mon grand discours, j'eu presque oublié mes blessures qui était trop grave pour être oublié... Quelle honte pour un être comme moi d'être amoché de la sorte. Il faut que je travailles encore plus dur, je me suis trop laissé allé depuis mon entré en prison, il est temps de regagner ma puissance d'autrefois, que dis-je !? LA SURPASSER ! Je cracha du sang... Merde... Je ne pouvais pas faire un voyage sans panser ses plaies avant, elles gênes beaucoup trop mes mouvements.

Si on trouve un docteur sur le chemin, on le tuera pour lui prendre ses objets de soin,
tu les utilisera sur moi, je ne peux pas me présenter devant mes fidèles ainsi.


Je me mis à marcher en saignant tout en ayant les dents serrés pour ne pas paraitre faible, mais un putain de docteur commençait à devenir urgent, j'vous l'jure que si j'en vois un je lui fout ses instruments dans l'cul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jay Hatfield
Cinq

avatar


Messages : 51
Points d'expérience : 41
Date d'inscription : 16/01/2017

MessageMar 25 Juil - 16:50


Jay soupira de soulagement, comme si un énorme poids venait de s'ôter de ses épaules, elle avait réussi à lui faire croire ce qu'il voulait entendre. Soit, elle sera "la mort" pour le reste du voyage et pendant qu'elle accompagnera Konstantinos, il faudra qu'elle la joue fine si elle ne voulait pas se faire cramer et finir morte dans le caniveau d'à côté. Elle se passa les mains sur le visage, grattant au passage le sang sec qui lui collait aux lèvres.

_ J'ai une gueule à savoir où s'trouve une église ?

Une église, une intention de dominer le monde... et certainement tout un tas de morts à venir. Fais chier. Jay pensa subitement à ceux qu'elle connaissait et même s'ils lui pétaient les couilles par moments, elle ne voulait certainement pas se retrouver seule à côté de ce roi fou, à dominer sur un monde vide. Il faudra qu'elle les avertisse quand elle aura l'occasion, mais en entendant, elle ne dit rien. D'un côté, avoir cet homme à ses côtés apportait un gros avantage : une immense opportunité de survie. Avec lui, elle ne craindra rien et il lui serait plus facile de buter tout ce qui se trouverait sur son passage. Apparemment monsieur voulait faire d'elle une ""disciple"" et même si elle n'y croyait pas du tout, autant jouer à son jeu pour le moment. Elle se demanda même pourquoi il disait tout ça, Jay avait une liberté sur sa vie depuis longtemps maintenant... toute cette histoire commençait à puer gravement la merde.

_ Ouais ouais, ok, j'vais te suivre dans ta quête de domination, mais faut pas traîner alors, la nuit on s'perd facilement ici et c'la misère pour s'en sortir. Puis t'es blessé, on d'vrait bien trouver des trucs dans les environs. Et pense pas à trouver de doc, c'est cuit pour ça.

Bon, elle allait devoir alors jouer les infirmières pour monsieur, ce qui la fit râler intérieurement, mais elle savait ce qui l'attendrait si elle venait à refuser. S'pèce d’assisté. Tu veux pas non plus que j'te torche le cul au passage ? Elle exécuta un coup de hanche pour remettre correctement son sac à dos, alla chercher son arme qu'elle avait perdue lors de sa chute et commença à suivre Konstantinos en arrière, examinant les blessures qu'il avait dans le dos. Jay se demanda d'où venait ce type, pourquoi il avait une allure pareille et d'où étaient nées ses intentions de massacre et de domination. Monsieur avait eu une enfance difficile, c'est ça ? Bullshit.

Tandis qu'elle avançait silencieusement, elle dépassa sans s'en rendre compte le gaillard et se retrouva devant une des grandes portes de l'asile. Sans perdre de temps, elle les ouvra en grand et pénétra à l'intérieur, n'attendant pas que Konstantinos la suive, il était assez grand pour ne pas la perdre de vue. Elle s'engouffra alors dans un couloir puis dans une pièce, ressortit de la salle pour en pénétrer une autre dans l'instant qui suivit, ayant l'intention de trouver une sorte d'infirmerie ou du matériel, peu importe.

La pièce dans laquelle elle se trouvait était une sorte de bureau, elle fit voler les feuilles, chercha dans les tiroirs pour au final les retirer des meubles et les foutre par terre, mais rien. La pièce suivante dans laquelle elle pénétra était une petite salle de repos, certainement là où le personnel devait se réfugier loin des patients. Cet endroit sentait la mort et la folie, Jay était persuadé que si elle restait enfermée ici, elle en perdrait la raison.

Elle trouva enfin plusieurs petites bobines de bandage qu'elle foutu dans la poche de son sweat puis continua son exploration, il ne manquait que de quoi désinfecter les plaies maintenant. La tatouée trouva enfin l'objet qu'elle convoitait après plusieurs minutes de recherche dans une chambre plus loin : une petite bouteille d'alcool fort. Bon sang qu'elle avait soudainement envie de boire quelque chose de fort maintenant et d'oublier tout ce merdier.

Elle revint alors chercher Konstantinos, le bougre était heureusement facile à trouver avec tout le vacarme qu'il faisait et sa stature imposante. Enfin, elle s'approcha de lui, les objets qu'elle avait trouvés bien en vue dans ses mains.

_ Maint'nant j'vais te soigner, mais t'as pas intérêt de m'éclater la tronche si ça t'pique. Compris ?

LIBRE / Prison

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konstantinos
Deux

avatar


Messages : 10
Points d'expérience : 8
Date d'inscription : 29/05/2017

MessageSam 5 Aoû - 16:43
Pas de docteur ici ? Mais c'est quoi c'foutoir ? Bordel tout semble vide, ce village ne doit pas être très nombreux, ça veux dire peu de victimes... MERDE!!! J'ai atterris en enfer probablement, il y a des constructions géantes et des matériaux différents de ce qu'on utilisait. Tout semblait détruit déja... Pfff ce paysage pu la merde de toute façon, j'aurais tout détruit moi même si ce n'était pas déjà fait. Quand même... Je comprends que dalle à tout ça... Mais c'est pas le moment de penser à ça, mon corps parfait est entrain de mourir, la mort est mieux de m'aider à le sauver ou je la tue au passage.

On entra finalement dans une de ces étranges constructions, l'intérieur ressemblait beaucoup à celle de cette prison mais il y avait un côté plus froid encore, encore plus creepy... J'aime bien. Le sang sur les murs doit être là pour donner un avertissement à tout ceux qui s'approche de cet endroit. Si une église n'est pas trouvable, je pourrais bien asseoir mon empire ici le temps que mes larbins construisent une énorme Église au nom du Dieu suprême que je suis. La petite qui me suivait se mit à chercher dans pleins de pièces rapidement pour trouver de quoi me soigner... Hmfff un choix plutôt judicieux, elle a dû voir que je lui aurais écrasé la tête si elle ne m'aidait pas.

Elle retourna finalement vers moi avec une trousse de soin. Ne pas lui éclater la tronche ?

-Je vais faire ce que je veux si je le veux, maintenant soigne moi sale garce.

Elle exécuta mon ordre, comme prévu ça chauffait et je devais me retenir pour ne pas grogner et montrer une faiblesse, tout le monde doit me craindre, même la mort en personne !

J'était maintenant recouvert de bandages mais au moins je ne saignais plus, je souris en me sachant de nouveau tout puissant, j'étira mon bras en direction de la mort pour lui témoigner de ma gratitude en l'invitant à être une de mes disciples. Elle osa refuser cette offre plus que généreuse et sortit d'un air blasé en disant que l'on allait se revoir.

-Oh que oui on va se revoir... Je ne laisserai quand même pas la mort me filer entre les doigts... HahahahAHAHAHAHAHA!!

Elle sortit, je resta ici pour chercher dans les recoins si je ne pouvais pas trouver des trucs intéressants à ma hauteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Message
Revenir en haut Aller en bas
 
Vaincre la mort elle même [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» « Il aimait la mort, elle aimait la vie. Il a vécu pour elle, elle est morte pour lui » ft. Febreeze || END
» Eze - " Il aimait la mort, elle aimait la vie. Il vivait pour elle, elle est morte pour lui. " Et vice versa
» (f) Elle Fanning ✈ libre
» Sens-tu planer la Mort ? Elle est là pour toi. [PV Zadig]
» La mort est douce : elle nous délivre de la pensée de la mort.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Né-Andarta :: Ville abandonnée :: Quartier Ouest :: L'asile :: Prison-
Sauter vers: