Anarchangel Alexandersson
Deux

avatar


Messages : 64
Points d'expérience : 147
Date d'inscription : 16/01/2017
Age : 18

MessageMer 15 Fév - 18:58

Ahhhhh ! Hmmmmm ! J'ai sacrément bien dormis, j'avoue que ça m'enchantais pas au début de dormir à côté de pleins de moisissure et de courants d'air constant, mais après quelques temps on finit par s'y faire ! Mon lit de prédilection était un des deux bancs mou de la salle de repos... Par chance qu'il y en a juste assez pour Alvaro et moi !

Je m'étira un peu tranquillement, m'habilla de mes seuls et même vêtements puis descendis au premier étage de la patinoire, je vis un joli petit lapin qui me fixait avec ses grands yeux.

-Ah bonjour petit lapinou comment ça va ?

... Hey attends une minute... IL Y A UN ANIMAL ICI !? Je n'avais croisé aucun lapin et aucun animal en tout genre ! J'avais perdu tout espoir de voir un animal depuis que je su que ce qu'Alvaro avait vu n'étais pas une panthère noire... À ma grande déception !

Il faut que j'avertisse le Capitaine sur le champs ! Je suis sûr qu'il sera intéressé à apprivoiser un lapin et peut-être dernier survivant de son espèce !

-ALVARO !!! VIENT ICI T'EN CROIRAS PAS TES YEUX !!

Le temps qu'il descend, un autre lapin s'est manifesté et me regardait... Ah et un autre... Et un autre ! Wow on dirait bien que le fait que j'ai crié ai attiré tout les amis de lapinou... C'est chouette on va avoir une armée de lapins avec nous !

La peste rouge arriva enfin jusqu'à moi pour constater la bande, que dis-je, l'armada de lapins qui était maintenant au premier étage de la patinoire, ils nous fixaient tous sans bouger, j'avoue que ça faisait un peu peur mais pas de quoi s'inquiéter... Que pourrait vraiment faire ces rongeurs ? Nous paralyser avec leurs grands yeux ?

-Regarde Capitaine, des lapins ! Ils ne sont pas mignon ! Ça te dis qu'on les garde pour aggrandir le clan des piques ? Dit ouiii svp svp ! Ça va faire encore plus de membres !

Regarde je suis sûr qu'ils sont parfaitement docile en plus... Observe...


Je m'approcha du premier lapin que j'ai baptisé Lapinou pour lui flatter sa petite tête blanche.

-Allez petit lapin prouve à tonton Alva que t'es gentil...

Lapinou commença à sourire de toutes ses dents... Pointus !? Il commençait à plisser les yeux et baver... Je leva la tête vers les autres lapins pour voir qu'ils avaient fait pareil... Oh oh...

C'est à ce moment précis que je savais que ma journée allait virer de féérique à cauchemardesque.

-Finalement je crois pas qu'on devrait les garder... J'ai comme un mauvais pressentiment...

Puis sans crier gare, tout les lapins où devrais-je dire ''Monstres machiavéliques et sans pitiés'' ont commencé à sauté dans tout les sens et à ronger des meubles. Lapinou de son côté me sauta dessus pour me mordre la jambe !! Je l'agita de toute mes force mais le lapin était solidement aggripé et ne voulait pas s'en défaire.

-ALVARO !! KICK CE PUTAIN DE LAPIN LE PLUS FORT QUE TU PEUX !!


Dernière édition par Anarchangel Alexandersson le Jeu 23 Fév - 18:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♠ Alvaro Suarez
Roi

avatar


Messages : 56
Points d'expérience : 112
Date d'inscription : 13/01/2017

MessageMer 15 Fév - 21:10
J’ai de la misère à dormir depuis qu’on est ici.  Je veux dire, après tout ce qui s’est passé, c’est un un peu normal.  Alors quand Ana se réveille, ça me réveille automatiquement.  Comme lui, je m’habille, mais je prends un instant pour lire la lettre de Raja.  Ce n’est pas elle, mais c’est tout ce qui reste d’elle.  Je la lis souvent, lentement, attentivement…

-ALVARO !!! VIENT ICI T'EN CROIRAS PAS TES YEUX !!

Oh la la, qu’est qu’il a bien pu trouvé?  Peu importe, ça me met tout de suite en alerte, parce qu’on ne sait pas s’il peut trouver quelque chose de bien ou de mauvais.  Je laisse la lettre sur le banc mou et je cours le rejoindre.  Je crains ce que mes yeux vont voir.  J’espère qu’il ne va pas commencer à halluciner sur des panthères même si je lui ai dit la vérité sur ce sujet.

J’arrive dans les gradins, et en agrippant la rampe, je perçois de loin ce qui ce passe.

Mes yeux s’agrandissent de terreur quand je vois une bête à grandes oreilles.  Et une autre là, et là, et là et partout.  Il me faudrait une douzaine de bras pour les pointer.  Immédiatement, je commence à hurler des obscénités et des sacres :

-MILLES SABORDS! MORBLEU! PARSEMBLEU, ON EST MORT!  ON VA TOUS MOURIR!  LES BÊTES À GRANDES OREILLES SONT LÀ!

Je remarque que je suis en train de me prendre les cheveux et que je suis sur le point de m’en arracher des touffes.  

-Regarde Capitaine, des lapins ! Ils ne sont pas mignon ! Ça te dis qu'on les garde pour aggrandir le clan des piques ? Dit ouiii svp svp ! Ça va faire encore plus de membres !

Évidemment, qu’il ne sait pas que ça porte malheur!  Pas le temps de lui dire, il faut s’en débarrasser.  Je les pointe toutes d’un doigt tremblant de terreur et de fureur, un doigt fataliste.

-ON NE LES GARDE PAS, L’MARIN D’EAU DOUCE!   TU LES JETTES DEHORS OU TU LES TUES, ÇA NOUS FERA DE LA VIANDE!  ELLES SONT DANGEREUSES!

Je crois que j’ai crié au-dessus de sa dernière phrase, mais je m’en fous.  Enragé et paniqué, je cours descendre les escaliers quatre par quatre et quand j’arrive aux patinoires, je vois cette écrevisse de rempart en flatter un!  Fuck!

-Allez petit lapin prouve à tonton Alva que t'es gentil...

-ESPÈCE D’IMBÉCILE! NE LA FLATTES PAS, ELLE EST MAUVAISE!

Je cours vers sa direction, et je ne peux m’empêcher de regarder ces petites bêtes monstrueuses qui tournent en vrais monstres qui bouffent tout.  Je m’arrête, les regardant avec horreur.  Je vois celui qu’Ana flattait lui mordre la jambe.  Bon sang, je le savais!  Ana est tellement inhumain à cause de son manque d’intelligence que la bête à grandes oreilles l’a pris pour un cordage de chanvre!  Il se débat, mais l’animal maudit tient bon.  Je reprends mes esprits quand j’entends l’appel à l’aide du seul membre de mon clan.

Je cours en deuxième vitesse, et concentre toute ma force dans un coup de pied qui a fait craquer plusieurs os à la bestiole.  Elle atterrit plus loin et lâche de faibles râles stridents.  Elle rampe…attendez une minute!  Elles n’ont pas de pattes arrières!  Je suis dégoûté, et c’est avec dégoût que je me rapproche de la bête.  Je remarque tout de suite sa mâchoire surdimensionnée pourvue de dents humaines géantes qui semblent cent fois plus tranchantes que les miennes.  La petite bête me regarde de ses yeux qui sont devenus petits, ronds et dont l’unique éclat était celui de sa voracité.  Je perçois aussi de la crainte, et elle fait bien!  Je lui ai balancé mon pied dans le cul, et c’est avec ce même pied que je lui piétiner le ventre et la tête.  Dès que le monstre est sous ma botte, il commence à essayer de mordre mon talon.  Tout de suite, je fais un bond de recul en lâchant un cri de peur.  

Puis je songe à Ana qui s’est fait mordre.  Je retourne le voir et examine vite fait sa jambe.  Je lui dis rapidement :

-T’inquiètes, tu vas survivre.  Si jamais ça s’infecte, j’vais t’amputer.  

Je change de sujet pour celui des monstres qui QUI BOUFFENT NOTRE BASE.

-On va pas pouvoir les pousser ailleurs, elles se sentent menacées pour un rien.  Le mieux qu’on puisse faire, c’est les tuer.  Tues ceux qui sont ici, moi je cours aux piscines pour voir s’il y en a là-bas aussi.


Sur ce je m’apprêtes à courir quand je vois un lapin juste là, en plein où que j’allais déposer mon pied.  Je m’exclame, frustré et craintif, et c’est en criant des insultes aux bêtes à grandes oreilles pour qu’ils se tassent, faisant du bruit pour qu’ils s’éloignent avec leur lamentable lenteur et en les enjambant que je m’en vais voir si le trouble est juste dans les patinoires et les gradins.

_________________


We are wolves of the seaaaaa!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AdminAdmin
avatar


Messages : 106
Points d'expérience : 2076
Date d'inscription : 26/12/2016

MessageMer 15 Fév - 22:17
Le lapin qui avait attaqué Anarchangel rampa misérablement loin de la zone de chaos pour se cacher, le coup de pied du Roi de Pique lui aillant causé beaucoup de dommage, mais les autres bêtes n’y firent aucunement attention et ne cherchèrent pas à couvrir sa fuite. Comprenant rapidement que les humains craignaient leur morsure, une partie du groupe continua de piller sans se préoccuper d’eux, pendant que les autres surveillaient l’aventurier en montrant les dents. Après quelques secondes, les deux groupes changèrent de place, assurant ainsi que tout le monde aurait une part du festin.

Près des piscines, la situation n’était pas mieux : un autre régiment de lapin tout aussi gros que le premier tentait tant bien que mal de grimper jusque dans les gradins, les plus gros aidant les plus petits en les poussant. D’autres bestioles plus isolées préféraient plutôt renifler la peinture écaillée du plancher avec beaucoup d’intérêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ne-andarta.forumactif.com
Anarchangel Alexandersson
Deux

avatar


Messages : 64
Points d'expérience : 147
Date d'inscription : 16/01/2017
Age : 18

MessageMer 15 Fév - 23:17
*Prends la voix d'un commentateur de baseball*

Oh et Alvaro se prépare à frapper, ceci est un coup critique attention... Il prends son élan... OH LALA mais quel coup de pied !! Attention mais jusqu'à où va se rendre le lapin.. ?? Wow ! Coup de circuit !

Merde cette bestiole n'y est pas allé de main morte ! Ça va laisser des traces, mais au moins vu que je suis endurant je peux encaisser la douleur et agir normalement. On dirait que Alvaro connait déjà ces bêtes parce qu'il semblait très réticent au fait de les adopter... Il s'est d'ailleurs pas mal défouler sur celui qui m'a mordu (AKA le sujet #1 appelé affectueusement ''Lapinou'') en le piétinant de toutes ses forces. En même temps je crois qu'on a pas d'autres choix que de tenter de faire une boucherie avant qu'ils ne bouffent la base comme les thermites ont déjà bouffer la maison des Simpsons. C'est la meilleure comparaison que je peux faire sachant qu'on dirait que ces lapins coupent tout comme si leurs dents étaient des scies mécaniques ! Le capitaine revint finalement me voir.

-T’inquiètes, tu vas survivre.  Si jamais ça s’infecte, j’vais t’amputer.
-Oh. Ok. Nice. Pas de quoi stresser.

DE QUOI STRESSER !!!

-On va pas pouvoir les pousser ailleurs, elles se sentent menacées pour un rien.  Le mieux qu’on puisse faire, c’est les tuer.  Tues ceux qui sont ici, moi je cours aux piscines pour voir s’il y en a là-bas aussi.

Bon je vois... Nous sommes deux fassent à une armée aux dents acérés... Time to shine baby. MUSIQUE !


Je craquas mes doigts et afficha un large sourire... Je ne suis pas fort mais j'ai assez d'endurance pour tenir la journée ! Je me rua sur le premier lapin à ma porté et lui donna un sale coup de poing pour l'enlever du meuble, une fois rendu à terre je piétinas cette salle merde qui est entrain de salir notre plancher ! J'en saisis un autre que je laissa tomber pour le botter comme un ballon de football qui alla se fracasser le crâne contre le mur.

Merde ils sont partout à ramper comme des larves ! Ils sont beaucoup trop nombreux... Je voulais des animaux et je veux en apprivoiser mais si se sont des p'tits cons je suis prêt à tous les tuer de mes mains ! Mais là faudra trouver une solution et vite... Ils ont déjà bouffer une bonne partie du premier étage de la patinoire ! Si ils bouffent tout on pourra jamais s'en relever. On dirait qu'on joue au jeu de la marmotte dans une fête foraine où il faut frapper rapidement chaque marmotte qui sort de son petit trou. Honnêtement je sais pas quoi faire, au moins elles ne sont pas super rapide... Une chance parce que l'étage serait déjà presque entièrement bouffé ! La seule chose que je peux continuer à faire est de massacrer un à un chaque lapin jusqu'au dernier ! J'ai pas de temps à perdre surtout si ils sont entrain de bouffer le complexe en entier !

Je m'exécuta en tuant des lapins encore et encore de pleins de manières aussi original les unes que les autres ! J'en lance un sur un petit groupe comme aux quilles, j'en kick un autre jusqu'au plafond, j'en étouffe certains jusqu'à ce que leurs yeux sortent de leur orbite. On peut dire que je n'y vais pas avec le dos de la cuillère !

Dans un retournement de situation incroyable faisant pâlir d'envie M Night Shyamalan ou la série ''Saw'' un rongeur arriva... Mais pas n'importe quel rongeur oh non... Croyez le ou non mais il devait s'agir du chef de la bande ou de quelque chose dans le genre, mais ce putain de lapin a un eye patch à la Nick Fury et à un habit complètement noir, en faite il me faisait penser carrément à Meat Boy Ninja de Super Meat Boy.

Petite image mental:
 

Il me fixa de son unique oeil et lâcha un cri strident, de partout tout les lapins de la base et des environs commença à se rallier à lui.

-HOLY SHIT !!!

Alvaro revena aussi, peut-être parce qu'il a dû voir lui aussi que les lapins allaient au rez de chaussé de la patinoire. Je fouilla le premier meuble à ma porté pour n'y voir qu'un trombone et une ficelle que je pris immédiatement.

-Ne t'inquiète pas Alvaro ! Suffit juste de tous les tuer ici avant qu'ils ne se dispersent encore ! J'ai un trombone et une ficelle, laquelle de ses armes tu préfères !?

Parce que oui je suis toujours main nu et je ne vois pas ce qui pourrait nous sauver de tout ça à première vu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♠ Alvaro Suarez
Roi

avatar


Messages : 56
Points d'expérience : 112
Date d'inscription : 13/01/2017

MessageJeu 16 Fév - 12:08
Je suis enfin arrivé devant l'entrée de la piscine.  Tout le long de mon parcours, j'en ai vu. Je les terrifiais pour qu'ils dégagent et qu'ils arrêtent de gruger la peinture.  Je prends des postures menaçantes et je les insultes avec une originalité qui ne se tarit pas.  Je me précipite donc dans les piscines.

-Haut les mains peau d'lapin!

Ils se retournent tous, car oui, ils sont autant nombreux que dans les patinoires.  Les monstres me regardent comme s'ils s'étaient faits prendre sur le fait.  Leurs petits yeux s'agrandissent de surprise, comme s'ils se rendaient compte qu'il y a un propriétaire ici.  En colère mais fier de leur réaction, je ne peux m'empêcher de leur dire:


-Ahah!  Vous croyiez pouvoir bouffez la base dans la tranquillité, hein? You stupid beasts, vous êtes dans l'erreur!  Vous allez voir, vous allez payez pour venir nous porter tant de malchance!  Je vais vous tuer, et...et...

Je me calme les ardeurs en remarquant qu'une bonne partie des bêtes se rapprochent de moi avec ce regard.  Ce regard qui paralyse, qui fait peur, qui te rend fou...LE GRAND REGARD MIGNON.  Leurs yeux se sont agrandis et agrémentés d'étoiles brillantes.  Ils ne montrent plus leurs dents, ils les cachent derrière une moue qui évoque la pitié.  Ils s'approchent de moi, et je les regarde, immobilisé par cette attitude si soudaine et imprévue.  J'étais sûr qu'ils allaient me montrer les dents, voir me cracher dessus.  Mais non, ils me pénètrent de leurs regards, les babines tremblantes.  Franchement, je ne sais pas quoi faire.  Je leur dis faiblement d'arrêter de me regarder comme ça, mais ils continuent.  Plus ils s'approchent, plus je deviens droit comme un piquet.

Je me réveille quand un se frotte à ma jambe.

Je suis toujours droit comme un i, mais ma jambe, impure à cause du contact qu'elle vient de recevoir,  balance la créature qui fait un vol plané vers ses compagnes.  Je reprends contrôle de moi-même pour perdre le contrôle et en tuer quelques un.  Je me suis rué sur la bête qui s'est collée à moi et pendant qu'elle était encore étourdie, je la prends par le derrière comme si elle n'était qu'un misérable torchon.  Avec violence, je l'abats sur ses sœurs.  Mon arme ne se défend même pas, étourdie encore et encore et s'assommant contre le sol et le crâne de ses amis.  Bientôt je ne tiens plus que sa dépouille qui n'a jamais pu tout à fait comprendre ce qui lui était arrivé.  Evidemment toutes les bêtes à grandes oreilles m'en veut et m'attaquent.  Elles sont peut-être lentes, mais elles sont partout, alors elles peuvent me mordre très facilement.  Je les balaie plus loin avec mon arme de fortune.  Un réussit à prendre une bouchée de mon manteau, mais ses dents sont si coupantes qu'il ne peut pas juste s'y accrocher.  Je lui donne un bon coup d'animal porte malheur au visage, et je songe à la lettre de Raja, que j'ai laissée bêtement sur le banc.  Je prends la poudre d'escampette pour retourner prendre les escaliers.  Car petite information, le seul escalier pour monter au deuxième se retrouve aux patinoires, c'est aussi moche que ça.  Je cours donc rejoindre Anna.  De retour aux patinoires, je perçois Anna qui fait face à...?  Je sais pas c'est quoi en fait, on dirait une autre sorte de bête à grandes oreilles qui a fait un pas de plus pour faire une sweet trade.

-Ne t'inquiète pas Alvaro ! Suffit juste de tous les tuer ici avant qu'ils ne se dispersent encore ! J'ai un trombone et une ficelle, laquelle de ses armes tu préfères !?


-Mate, il y en partout, pas juste ici!  Faut essayer d'en tuer le plus en même temps, et définir c'est quoi cette vermine
(je pointe le pseudo pirate mutant).  Je dois juste aller chercher de quoi!

Au passage, je prend sa ficelle et je fonce vers les escaliers, en direction de l'aire de repos.  Je vois tout à coup les monstres qui s'empilent l'un par-dessus l'autre pour essayer d'atteindre les gradins.  Oh non!  Oooooh non!  Je ne les laisserai pas monter en haut!  Ils sont si lents, que j'ai le temps de courir jusqu'à l'aire de repos saisir ma lettre, prendre un banc de bois et leur balancer ça d'en haut.

De retour, je constate que merde, ils sont presque arrivé au sommet!  Un d'eux vient de croquer la rampe, et je le repousse en bas en toute hâte et je jette le banc en bois au reste.  Le château poilu s'écroule, mais il recommence déjà à se reconstruire.

Plus loin, j'entends le monstre borgne lâcher un cri si aigu que c'en est à se glacer le sang.

_________________


We are wolves of the seaaaaa!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anarchangel Alexandersson
Deux

avatar


Messages : 64
Points d'expérience : 147
Date d'inscription : 16/01/2017
Age : 18

MessageJeu 16 Fév - 19:30
Bon alors je serai armé du dangereux et redoutable trombone. J'allais d'emblée attaquer quelques lapins avec lorsque j'entendis un énorme bruit juste derrière moi ! C'était Alvaro qui a lancé un banc en bois sur le mur de lapins ! Et merde... Un lit en moins... Déjà qu'on en a pas beaucoup. Ce n'était visiblement pas au gout du lapin Nick Fury qui se mit à crier comme un défoncé, pleurant certainement la mort de plusieurs de ses soldats.

Il fallait que je cherche une vraie arme... Mais quoi !? Je fouilla le plus rapidement possible dans tout les coins, même ceux que j'avais jamais pensé trouvé quoi que ce soit... Et c'est là que je trouva ni plus ni moins qu'un baladeur avec une cassette dedans ! Il y avait même des piles ! En même temps c'est bien le seul moyen de le faire marcher vu qu'il n'y a pas d'électricité. Par curiosité j'appuyas sur "Play" juste pour voir c'était quoi la toune.

...

Oh merde c'est parfait. Avec ça je peux au moins attirer tout les lapins de cette patinoire, en espérant qu'il n'y en a pas tellement plus ailleurs. J'ai même pensé à un plan génial... Je n'avais jamais eu un plan aussi génial que la fois où je voulais apprivoiser cette panthère noire. Je m'en inspire d'ailleurs pour ce plan ! Il faut juste qu'Alvaro aie une idée pour les tuer après que j'ai tout exécuté. Je monta rapidement à l'étage pour en parler avec le Capitaine.

-Ok Alva, j'ai un plan mais il faut que tu m'aides sur ce coup. Je vais tenter d'attirer tout les lapins à proximité pour qu'ils me suivent tous et fonce dans la piscine extérieur, je veux que pendant ce temps tu me trouve un moyen de les tuer pour qu'une fois rendu là-bas tu puisses les écraser avec quelque chose ou les brûler je sais pas. Je ne crois pas que ça va tous les tuer mais ça devrait faire l'affaire pour une bonne partie déjà.

La seule chose qui pourrait vraiment chier maintenant est que les piles me lâche et que la musique arrête entre temps... En même temps c'est encore un miracle qu'elles soient toujours fonctionnelles ! Je descendis rapidement les escaliers et je démarra la musique. Attention... Show time.


Oh yeah baby ! Rick Astley is in the place more powerfull than ever ! Dès le début de la musique tous les lapins arrêtèrent leurs activités et commença à écouter la musique. Certains par instinct commençaient à bouger la tête tout en souriant, ils se regardaient tout heureux ! Par chance que j'avais appris les paroles par coeur pour chanter à tue-tête, les pas de danse sont aussi de mise !

Je chantais ma vie comme si j'étais une rock star et je bougeais comme Micheal Jackson sur la cocaïne ! Je me dirigea dehors avec le baladeur et tout les lapins me suivaient malgré le fait qu'ils étaient lents ils rampaient pour suivre la musique ! Certains maintenant bougeaient la tête comme des démons et était complètement enivré par la musique ! Pleins de lapins de partout rejoignèrent le groupe déjà immense, d'autres s'évanouissaient devant tant d'émotions. Il y en avait qui faisait des pirouettes et des saltos arrière comme dans les vidéoclips. Ils étaient tous hyper souriant et heureux comme si c'était le meilleur jour de leur vie ! Je dois dire qu'entendre Never Give You Up pour la première fois donne tout un choc et certainement des frissons !

J'étais maintenant presque rendu à la piscine et je commençais à suer à grosse goutte en priant qu'Alvaro aie trouvé un plan ! Je continuais mes pas de danse comme si j'étais ce séduisant Rick Astley lui même, il y avait un énorme tas de lapins qui me suivait et était maintenant près de la piscine, la musique était à 30 secondes de terminer donc voyant que le temps manquais, je lança le baladeur dans la piscine vide, ce qui attira tout le tas dans l'énorme piscine, le Nick Fury de la bande n'y était pas, mais il y en avait assez pour faire une méga boucherie... La musique devait se finir sous peu, j'attends à l'extérieur de la piscine en priant pour une intervention divine du Cap'tain !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AdminAdmin
avatar


Messages : 106
Points d'expérience : 2076
Date d'inscription : 26/12/2016

MessageJeu 16 Fév - 21:15
Le cri du lapin rouge suite à la mort de plusieurs membres de sa troupe était un avertissement pour les survivants : plus de pitié, si ces humains devaient s’approcher encore plus il faudrait les mettre hors d’état de nuire, autrement les pertes seraient trop grandes. C’était inévitable, maintenant… mais la cacophonie créée par l’un des humains causa une véritable vague de confusion dans le groupe, les lapins les plus près de lui secouant la tête et se tortillant sans pouvoir arrêter, suivant par instinct la grande forme humaine qui les guidait vers l’autre salle.

Le chef s’éloigna rapidement, cherchant à regrouper ses troupes pendant que les lapins pris au piège se jetaient avec rage dans la piscine pour détruire l’outil de leurs souffrances, se griffant entre eux pour pouvoir se frayer un chemin, jusqu’à ce que la musique ne cesse et qu’ils ne regardent autour d’eux, remarquant enfin les murs qui les entouraient.
Levant le nez et se redressant autour que possible comme pour chercher quelque chose, les lapins se dirigèrent péniblement vers la paroi la plus proche et commencèrent à s’agglutiner juste devant, les plus gros d’abord pour y planter leurs griffes, puis les plus petits, qui grimpèrent sur leurs compagnons pour avancer. C’était une tactique lente, mais efficace pour ces monstres qui pouvaient difficilement se déplacer.

Pendant ce temps, le lapin rouge qui semblait être l’Alpha du groupe poursuivait son exploration des lieux, accompagné des quelques lapins qui avaient réussi à s’échapper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ne-andarta.forumactif.com
♠ Alvaro Suarez
Roi

avatar


Messages : 56
Points d'expérience : 112
Date d'inscription : 13/01/2017

MessageJeu 16 Fév - 22:07
Le sale cul rouge!  Il me laisse, prétendant d'être Tom le joueur de flûte, et me dit de me grouiller de tuer tous les monstres qu'il a entraînés en un coup.  Vraiment, il m'a posé un lapin.

Je ne sais pas, moi!  Je suis peut-être plus intelligent que lui, mais je suis pas un génie qui sait tout.  Ça serait bien, mais ce n'est pas le cas.  Euuuh qu'est-ce qui pourrait m'être utile?  Dans l'aire de restauration?  Ils vont tout bouffer!  Dans l'aire de repos?  Ils vont tout bouffer!  Dans les piscines?  Il y a juste d'autres lapins, et ils ne semblent pas se bouffer entre eux.  Mais encore, peu importe ce que je vais leur donner, ils vont le manger.  

Raaaaah si seulement j'avais mes armes!  Toute cette histoire serait bien moins compliquée.  Par exemple, j'en couperais plein en deux, et je fendrais leur méprisable tête avec ma hache si je ne la leur défoncerais pas avec un pistolet.  J'aurais même été assez audacieux pour passer mon mousquet à Ana, ainsi ça aurait été encore plus rapide.  Et pour paraître encore plus dangereux et menaçant, je les aurais nourries, ces connasses de bêtes à grandes oreilles...avec des grenades!  Ouaaaaaaais!  Comme ça, elles exploseraient juste comme ça sous le regard horrifié de leurs sœurs...attendez!  Et si c'était ça, la solution?  Les faire sauter!  J'ai pas de grenades, mais je peux toujours trouver quelque chose d'explosif, ou juste quelque chose qui peut flamber.  Comme quoi?  Je le savais, je l'ai toujours dit: toujours cacher une bouteille d'alcool pas loin, c'est toujours pratique.  Au moment le plus important, j'en ai pas tought.  Alors contentons-nous d'autres choses.  Des choses inflammables ou chimiques...mais où?  La seule place qui pourrait peut-être en avoir, c'est la salle des machines.  Encore là, je dis cette place-là car je n'y suis pas allé encore!  Aux nombres de fois que j'y ai songé, je réalise maintenant que j'aurais de le faire depuis longtemps, ça aurait évité du trouble aujourd'hui.

J'y vais en courant.  J'y arrive tout essoufflé, dans cette place sombre, noire et intimidante avec ces étranges machines.  Je ne prends toutefois pas le temps de reprendre mon souffle: tout de suite je me lance dans une recherche exécutée à la hâte, sachant qu'Anna ne pourra pas retenir les bêtes porte-malheur bien longtemps.  Quel truc, cependant, de s'en aller avec de la musique comme ça.  Le pire, c'est que je suis persuadé que si ç'aurait été quelqu'un d'autre qui l'aurait fait, ça n'aurait pas marché.  Il y a juste Ana pour faire un truc de fou comme ça.  Brrr!  Il fait encore plus froid ici!  Je trébuche soudainement contre une chaudière si blanche qu'elle fait presque leur propre lumière.  Je crois voir des inscriptions dessus, mais j'y vois rien...je crois percevoir un symbole de...morbleu que ça fait mal essayer de lire dans le noir...une flamme?...AH BEN OUI C'EST UNE FLAMME!  Je crois que j'ai trouvé de la poudre à canon du futur!  Vite, prenons cette chaudière lourde de poudre et allons rejoindre Ana!

Je le retrouve devant la piscine extérieure.  Je le hèle:

-Matey!  J'ai trouvé de la poudre à canon!  T'as pas de quoi qui fait des flammèches?  

Ouin, je viens d'y penser à ça.  Pas très malin.  Mais hey, on a tout le temps qu'il faut, les monstruosités sont coincés...oh non ils refont le truc de s'empiler l'un par-dessus l'autre!  

-Fuck ils remontent!  Empêche-les pendant que je complète la solution!


Fuck fuck fuck!  Faire du feu avec deux roches? Trop long, les lapins auront le temps de remonter.  J'ai la poudre, mais pas la flamme!  La flamme qui va montrer que comme sur le dessin, les chaudières vont s'enflammer sur les bêtes.  Ah oui c'est vrai!  Il y a des inscriptions sur les contenants!  Voyons voir:

-Euh...Chlore...Attention...Éloigner des enfants...Produit très chimique...Pour bien diluer...assurez-vous d'avoir assez d'eau dans votre piscine...pour un quart de chaudière...

Je ne comprends pas ce que veut dire L, mais je déduis qu'il faut assez d'eau sinon ça explose?  Est-ce au moins possible?  Ça sonne si surréaliste, mais en même temps, qui suis-je pour parler?  C'est le futur, il y a tant de choses qui ont été inventées.  Autant bien essayer à la place de retourner tout de suite à la case départ.  J'ouvre donc la chaudière et déverse son contenu d'un blanc immaculé -- définitivement pas de la poudre à canon – dans la piscine, faisant le tour de celle-ci en trottinant.  Je m'assure de bien asperger tous les monstres, dont les réactions diffèrent:  certains, sous la surprise,  crache cette nouvelle substance qui vient d'atterrir sur leur langues, tandis que d'autres lèchent timidement la fourrure de la créature à côté d'eux, curieux.  Une fois le chlore mis le plus uniformément possible, je m'adresse à Ana qui m'a regardé faire:

-Ok mate, il nous faut de l'eau pour asperger tous les monstres, et je sais comment!  Viens m'aider!

Et ainsi, je sors mon pénis de mon pantalon et je commence pisser sur les bêtes à grandes oreilles.  Quand on boit du liquide, ça finit toujours en pisse non?  On doit bien avoir de l'eau là-dedans.  Et puis, ça fait un méchant bien pour mon esprit d'uriner sur ces salopes de monstruosités.  Je me souviens, quand on me disait de faire attention aux autorités, je disais souvent «Les autorités, je les agenouilles de force et leur pisse sur la barbe avant de trancher leur gorge.»  Me relâcher sur ces animaux mutants me fait un peu penser à ça.  Pour bien éparpiller mon urine, je me déplace autour de la piscine en agitant ma queue.    

Ça tombe bien, cette solution, parce que j'avais vraiment peur de pisser dans mes pantalons avec toutes ses bestioles partout dans le complexe.

_________________


We are wolves of the seaaaaa!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anarchangel Alexandersson
Deux

avatar


Messages : 64
Points d'expérience : 147
Date d'inscription : 16/01/2017
Age : 18

MessageVen 17 Fév - 18:10
-Matey!  J'ai trouvé de la poudre à canon!  T'as pas de quoi qui fait des flammèches?

De la poudre à canon !? Ici ? Il doit se tromper avec autre chose c'est impossible, en même temps il a tellement manqué d'années que ça pourrait être n'importe quoi comme des grains de poivres qu'il ne pourrait pas savoir. Maintenant que le cap'tain était arrivé avec quelque chose pour exterminer la vermine nous devrions pouvoir souffler pour un bout de temps... Si c'était pas de ces foutus lapins qui essayaient de sortir en s'appuyant un par dessus l'autre !

-Fuck ils remontent!  Empêche-les pendant que je complète la solution!

C'était le temps pour moi de montrer mes talents de cracheur !

-NIMPO : Pluie de crachats divins !

Je crachait à la vitesse limite d'une mitraillette, c'était inefficace d'habitude mais dans l’œil de ces monstres ça devait le sentir passer ! Je crachais dans les yeux de ceux qui était plus élevé jusqu'à défaire une partie de leur mur. Je me dirigea ensuite vers un autre côté de la piscine où les lapins étaient presque parvenu à sortir, je leur asséna la même médecine accompagné de coups de pieds au visage ! Pendant que je gagnais du temps, Alva ouvra la chaudière et y versa du... Chlore !? Il avait trouvé du chlore ! Il en versa partout sur les lapins, il faut juste un liquide pour le faire réagir et leurs peau devrait brûler presque comme si c'était de l'acide !

-Ok mate, il nous faut de l'eau pour asperger tous les monstres, et je sais comment!  Viens m'aider!

Là le capitaine sorti son pénis de ses pantalons...

-Hey hey hey on se calme ! Je t'aime bien mais pas pour faire ça là !

Il se mit finalement à pisser sur nos prisoniers... C'est ça ! Le seul liquide qui est à notre porté, c'est notre propre pisse ! Il est quand même malin ce capitaine ! J'empoigna le miens aussi et commença à pisser partout en visant les lapins comme si je tenais un boyau crachant de l'acide ! Je sifflais de bon coeur alors que je tenais ma victoire dans mes mains, puis je regardais discrètement le pénis d'Alvaro... Seulement par curiosité ! Je vous vois venir mesdames, je ne veux pas demain matin tomber sur une image de Yaoi entre Alvaro et moi comme le faisait les adolescentes pré-pubères alors que j'étais toujours en vie ! What's seen cannot be unseen... svp, ne faites pas ça. De toute façon c'est pas comme si moi je pouvais tomber là-dessus puisque je suis pris ici dans ce monde, mais de grâce, mon créateur n'aimerais pas ça j'en suis convaincu. N'empêche que la grosseur de la queue d'Alvaro était franchement plus qu'impressionnante (je sais que vous mouriez d'envie de le savoir).

-Wow, t'as une crisse de grosse graine. C'est naturel ou t'as répondu à l'annonce ''Enlarge your penis'' ? Ah et tu peux voir mon tatouage ! Pas mal n'est-ce pas ! Ouais un beau signe de pique sur la queue comme on l'aime !

Après cette pause pipi, on commençait à entendre des gémissements venant de la piscine... Je regardais pour voir et...

-Holy shit ! Ils sont quasiment entrain de fondre ! Wow ça a vraiment marché !

Certes c'était pas un feu de joie ni une explosion digne de se nom, mais ça faisait l'affaire ! On n'avait pas vraiment le temps de célébrer puisque le chef de la bande était là au loin avec une autre troupe de lapins qui même si elle était plus petite que celle qu'on vient d'annihiler, était quand même assez grosse pour être menaçante, le lapin hurla d'un seul coup et tout les autres se mit à courirent dans notre direction.

-Bon... Je crois que le seul moyen d'en finir serait de décapiter leur chef... Sans chef ils seront désorganisé et iront ailleurs... Mais pour le moment, il faut nous frayer un chemin jusqu'à lui !

Alvaro et moi étions un à côté de l'autre, faisant face à l'armée qui fonçait vers nous 50 mètres plus loin et du chef qui restait immobile sur son piédestal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♠ Alvaro Suarez
Roi

avatar


Messages : 56
Points d'expérience : 112
Date d'inscription : 13/01/2017

MessageSam 18 Fév - 17:04
Ça marche!  Ils sont en train de fondre.  Ce n’est pas très beau à voir, vu que ça les rend encore plus laids, mais ça ne m’empêche pas de me réjouir devant leurs souffrances.  That’s what you get for messing with the captain!

Ana m’a encouragé à regarder son tatouage.  Par curiosité, je l’ai fait, et j’ai n’ai pas pu m’empêcher de rire de sa gueule.  Personnellement, je n’aimerais pas me faire tatouer là, mais si ça le rend heureux, tant mieux pour lui.  C’est quand même drôle : «Attention mesdames, je vais vous pénétrer de mon super pique, c’est une expérience que vous n’oublierez pas de sitôt.»  Surtout que son pénis, il n’est pas très impressionnant.  Il me demande si le mien est naturel ou si je l’ai élargi.  Ben qu’est-ce qu’il pense?  C’est naturel voyons.  J’vois pas comment je pourrais le rendre plus gros.  Peut-être que c’est un truc du futur… Je n’ai pas le temps de lui demander car le monstre borgne hurle dans sa langue animalière.  Les lapins qui n’ont pas été piégés s’attroupent près de lui pour ensuite charger sur nous.

- Bon... Je crois que le seul moyen d'en finir serait de décapiter leur chef... Sans chef ils seront désorganisé et iront ailleurs... Mais pour le moment, il faut nous frayer un chemin jusqu'à lui !


Ça doit être ça, en effet.  C’est comme une mutinerie dans le fond : tu tues le chef et le navire est à toi.  Sauf que la base nous appartient déjà.  Alors ça serait plus les monstres qui font la mutinerie. Hm, oui, c’est ça.   Reste qu’ils ne réussiront pas!  Leur quête était vouée à l’échec dès le début!

-T’as raison, mate!  On tue leur capitaine, et le reste coulera avec lui!

Un plan?  Nan, j’en ai ma dose.  On fonce et on s’arrange pour survivre.  Le problème, c’est que c’est totalement impossible de passer au travers de ces bêtes.  Ça va être impossible de faire un pas sans se faire bouffer le pied en une bouchée.  Voyons voir…tiens c’est quoi cette grille là-bas?  Je m’y approche en trottinant, et je me rends compte qu’il s’agit d’une enceinte qui s’est écroulée.  Une grille de métal disloquée, qui a dû être soutenu avec plusieurs barres du même matériel.  Le tout n’a pas l’air en très bon état.  Je me demande si?...

Je prends une prise solide, pose mon pied sur la grille et me mets à tirer.  Une partie se détache, mais pas un morceau.  Je saisis la barre, et elle se détache complètement et beaucoup plus facilement.  Je répète l’opération avec la barre suivante, et non seulement je me retrouve avec deux bâtons de métal et j’ai un beau morceau d’enceinte.  Je lance un bâton à Ana :

-Tiens, ça va être mieux que ton trombone.  

Je prends le morceau de grille et le lance sur les lapins.  Avant qu’ils se remettent de leur petite surprise et qu’ils commencent à la manger, je saute sur ce pont improvisé, écrasant ce qui se trouve en-dessous.  Je commence à marcher le plus vite possible en évitant de faire un faux pas.  Car les lapins ont vite compris ce que j’essayes de faire : ils commencent à prendre des bouchées de mon pont.  J’espère qu’Ana n’est pas loin derrière moi, car je ne sais pas s’il reste de la grille derrière moi.  Devant moi aussi, d’ailleurs, il en a moins, car les bêtes d’en avant s’en débarrassent avant que je leur piétine dessus.  J’en frappe quelque uns avec mon bâton, mais reste que j’arrive à la fin du pont.  Je frappe un des monstres, mais il y reste plutôt accroché, persistant à le bouffer.  Toujours en avançant rapidement, je secoue mon arme pour qu’il tombe, mais il n’y a rien à faire.  Damn ça prend des grosses bouchées ces bestioles-là!  Je finis par lui donner un gros élan pour qu’il parte en vol plané derrière moi.

-Attention aux bêtes à grandes oreilles volantes!


J’espère juste qu’Ana ne va pas le recevoir en pleine face.  Je regarde de nouveau devant moi et mes yeux s’agrandissent de panique en voyant la fin du petit pont devant moi.  Le morceau était déjà pas grand.  Je vais quand même devoir sauter dans cette marée de monstres.   La fin de cet attroupement est juste là, mais je ne peux pas sauter assez loin pour y arriver.  Je prends ce qui me reste de mon arme et l’utilise pour empaler un des monstres devant moi.  J’utilise ainsi mon bâton comme une perche et saute vers la fin de la vague.  J’atterris et je suis entouré de monstres encore un peu loin de la fin.  J’essaye de les balayer en courant vers le chef, mais un parvient à me mordre la jambe.  Je hurle de surprise et de rage, et on dirait que c’est ça qui me donne un plus d’énergie et de détermination continuer à courir et à en tuer le plus possible.  Je sens un morceau de chair se détacher pendant que la bestiole mord ma poussière.  Ça fait très mal, mais au moins c’est un petit morceau de chair, je ne crois pas que l’os apparaît et que je vais mourir.  Au pire, on m’amputera – je ne le souhaite quand même pas.  

Enfin, j’y suis!  Je suis à l’intérieur, et je vois le capitaine mutant porte-malheur se déplacer rapidement vers la sortie, avec sa garde personnelle qui traîne derrière lui.  

-Oh no you don’t!  Sucia bestia grandes orejas!

Je me mets à courir, et je vois le monstre noir partir en courant encore plus vite que moi.  Il me distance facilement et je le perds vite de vue quand il sort de la pièce.  Merde!  Il a vraiment détalé comme un lapin!  Contrairement à ses matelots qui me regardent en bavant.  Ils sont six, je crois que c’est le plus petit groupe de bêtes à grandes oreilles que j’ai vu jusqu’à présent.  Je lève mon arme, qui est devenu un peu plus petit que ma jambe, au-dessus de l’un d’eux et m’écrie à l’intention du monstre fuyard :

-Arr!  Si tu veux pas qu’un autre de tes matelots meurs, tu vas devoir te montrer et te battre comme l’homme QUE TU N’ES PAS!



Non?  Très bien!

Je tue sans grosse difficulté les six bêtes mutantes.  Je m’assure à ce qu’elles gémissent pour que leur capitaine les entend.  Il ne vient toujours pas.  J’en profites donc pour voir où Ana est.  Dès que je me retourne, je sens quelque chose sauter sur mon dos et planter des petites griffes s’agripper à mon manteau.  À mon oreille, j’entends le cri uniquement strident du faux pirate.  Je n’ai que le temps de retirer mon manteau en vitesse quand j’entends un claquement de dents extrêmement proche de mon oreille.  Je ramasse mon vêtement en boule, emprisonnant la bête, et lance le tout violement contre le mur.  Le paquet tombe mollement et ne bouge plus.  Ça y est, il est mort?  Je m’approche doucement, incertain.  Je me penche près du manteau rouge, et y tends la main, sur le point de dévoiler le contenu.

-AAAAAAAAAAAAAAAAH!

Ce cri, ce n’est pas moi qui l’a lâché, mais cette bête immonde dont les yeux ont littéralement tourné rouge de colère.  Elle se jette sur moi et je tombe en arrière par surprise.  Maintenant je suis sur le dos, retenant de peine et de misère cette bête étrangement lourde au-delà des apparences qui essaie de me manger le visage.  Je crois percevoir la vague de monstres s'avancer vers moi, probablement en voyant que je suis trop proche de leur capitaine.

-ANAAAA!  MATAR A ESTA PERRA!

_________________


We are wolves of the seaaaaa!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AdminAdmin
avatar


Messages : 106
Points d'expérience : 2076
Date d'inscription : 26/12/2016

MessageLun 20 Fév - 21:32
Les yeux brûlants de haine, le chef des lapins était décidé à dévorer le squelette entier de cet humain s’il le fallait, pour avoir fait tant de mal à son groupe! La majorité de ses troupes agonisait dans le fond de la piscine et il n’y avait plus rien à faire pour eux, mais les survivants étaient déterminés à ne pas se laisser abattre aussi facilement.

Les dents du lapin claquait près du cou du pirate, tandis que les autres s’approchaient lentement, prêts à s’en prendre à Anarchangel d’abord pour ne pas voler à leur chef l’honneur d’assurer sa domination sur un autre. Il était le plus gros d’entre eux, le plus fort d’entre eux. Il pouvait remporter ce combat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ne-andarta.forumactif.com
Anarchangel Alexandersson
Deux

avatar


Messages : 64
Points d'expérience : 147
Date d'inscription : 16/01/2017
Age : 18

MessageMer 22 Fév - 17:15
Bon aller, espérons que cette attaque soit la dernière ! J'ai une excellente endurance, mais ces foutus rongeurs me mettent sérieusement les nerfs à vifs ! Alvaro n'attendis pas une seule seconde pour trouver quelque chose pour nous défendre, il faut dire qu'avec un trombone j'allais pas chier loin ! Il regarda autour de lui et arrêta son regard sur une clôture en métal, il se rua dessus et en détacha deux barres avant de m'en lancer une !

-Tiens, ça va être mieux que ton trombone.

Oh tu le fais pas dire ! Au moins là il y aura de quoi s'amuser. Je pris la barre et avant même que j'ai eu le temps de crier ''Ciseau'', le cap'tain lança la grille de la cloture sur les lapins puis sauta dessus pour pitétiner les lapins ! Ouaaaah c'était trop cool ! Une manière full badass d'asseoir sa supériorité et de piétiner littéralement ses adversaires ! Je vis que certains lapins commençaient à manger le pont derrière lui, alors je courus en mode ''Berserk'' et commença à frapper des lapins de gauche à droite comme si ma barre de métal était un gourdin.

Je regardais la mare de lapins que j'étais entrain de frapper lorsque j'entendis :

-Attention aux bêtes à grandes oreilles volantes!

Hen quoi ? Je releva la tête et un lapin volant s'en pris à ma figure !

-AHHHHHH !!

Je ne voyais plus rien et je courra dans tout les sens ! Je repris finalement contrôle et pris simplement le lapin pour le lancer dans les airs au dessus de moi et le frapper avec la barre de métal comme si c'était une balle de baseball. Je pouvais appercevoir au loin qu'Alvaro était maintenant rendu dans le bâtiment, entouré d'une vague de lapin. Je m'approcha jusqu'à je vis leur chef surgir et attaquer le capitaine avec ses dents ! Oh merde !

--ANAAAA! MATAR A ESTA PERRA!

Certes je ne parlais pas espagnol, mais je voyais bien que la situation était critique ! Je partis à courir et par chance que je cours vite sinon il se ferait bouffer avant que j'arrive ! J'attaqua les lapins sur mon passage qui se dirigèrent vers Alvaro puis je sauta sur la lapin Nick Fury qui, mine de rien, était sacrément balèze ! Pour un rongeur de cette taille c'était vraiment impressionnant ! J'allais le frapper avec la barre de métal, mais il la mangea dès que je l'agita devant lui ! Merde qu'est-ce que je peux faire !? Il n'a qu'un oeil mais il se bat comme si il était en parfaite condition... Oh mon dieu... C'est ça !

Je voyais mon chef qui attaquait les lapins qui essayaient d'atteindre moi et leur dirigeant, il pouvait gagner du temps, mais pas beaucoup ! Au moins il ne restait qu'une poignée de lapin donc on en voit le bout, mais il faut quand même défaire leur chef. Ce dernier me regardais de son unique oeil remplie de rage, je le fixais l'air sérieux, puis d'un seul coup je pointa derrière lui en criant :

-OH MON DIEU !!! MAIS COMME CETTE FILLE À DE GROS SEINS !!!

Le chef se retourna un instant, me laissant le temps de sortir mon trombone de ma poche et de le déplier un peu pour que le bout pointu soit bien raidis ! Le lapin sanguinaire se retourna vers moi et sauta en ma direction ! Il ne vaut pas que je me manque ! Je déplia mon bras en tenant toujours le trombone dans ma main alors que le chef volait jusqu'à moi. Je visa son unique oeil intact avec mon trombone afin qu'il se crève lui même l'oeil !

-AHHHHHHHHHHHHH !!!!!

Je le plaqua au sol alors qu'il se tordait de douleur avec le trombone toujours dans son oeil et je poussa le trombone le plus fort possible pour qu'il rentre complètement dans son oeil pendant que le chef se débattait comme un diable dans l'eau bénite !

-TIENS SALE MERDE T'AIME ÇA HEN !! T'AIME ÇA AVOIR UN TROMBONE DANS L'OEIL PETIT CON !! CRÈVE !!!

J'appuya le plus fort possible sur son crâne et le trombone pour mettre une pression insoutenable, puis je me releva et commença à piétiner sa tête avec mon pied !! Je prenais des bons élans pour le piétiner jusqu'à ce qu'il arrête de bouger... Même après qu'il ait arrêter de bouger en fait ! J'entendis pu aucun bruit de lapins autour, pu aucune attaque alors que je continuais à le marteler avec mon pied.

-MEURS MEURS MEURS MEURS MEURS !!!

J'arrêta quand sa tête ressemblait plus à du bouillis qu'autre chose, puis je prépara un sale crachat pendant un bon 5 secondes avant de le lui asséner sur son corps sans-vie.

-Bon débarras, sale merde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♠ Alvaro Suarez
Roi

avatar


Messages : 56
Points d'expérience : 112
Date d'inscription : 13/01/2017

MessageMer 22 Fév - 22:49
Sauvé par Ana!  Je ne crois pas en Dieu, mais ça relève le miracle ce qui vient tout juste d'arriver.
Je tenais un lapin qui se débattait violemment et qui faisait claquer sa mâchoire de plus en plus près de moi, quand soudain Ana vient à la rescousse.  Bon pas avec grâce et élégance, -- en sautant sur la créature il m'a foutu un pied dans les côtes -- mais il m'a quand même sauvé le bacon.  Je lui dois bien ça.
 
Je reste au sol, étendu en étoile de mer pour prendre une pause.  Je prends enfin le temps de bien ressentir la douleur dans ma jambe, dans mes côtes et dans ma tête.  J'ai mal au crâne, à force de voir des bêtes à grandes oreilles partout.  Je prends le temps de respirer, et j'aperçois enfin les petites vermines qui se dirigent vers moi.  Ils n'ont l'air pas contents et les regards qu'ils me jettent me laisse supposer qu'ils auraient préféré que leur capitaine me mange.  

«Reposé», je me relève et me mets en retrait, loin des monstres et de la bataille qui est en cours.  Les monstres se dirigent quand même vers moi, mais ils ne font qu'avancer lentement.  Je suis fatigué, je suis tanné, et pense que je vais juste rester là, contre le mur.  J'ai fait ma part, mais maintenant j'en ai assez.  Alors je me laisse glisser à terre et je regarde Ana se battre contre le monstre.  De l'honneur?  Du courage?  Pfffff!  Screw this, I'm gettin' some rest.  Je l'encourage:

-Aaaarr!  Bang him!  Montre-lui ce que t'as dans les ballocks!

Eeeeet il vient de se faire manger son arme.  Bravo, Anar.   Les petits monstres qui sont les landlubbers du capitaine à grandes oreilles se sont rapprochés assez de moi pour que je décide qu'il est temps de recommencer à me battre.  Ça a fait du bien de juste arrêté de faire quoique ce soit pour à peine une minute.  Maintenant, j'me sens d'aplomb!  Je commence, avec le restant de ma barre qui équivaut à un poignard, à tuer chaque bestiole qui est trop proche de moi.  Tout l'équipage, en est après moi, ou devrais-je plutôt dire ce qu'il en reste?  N'empêche qu'il y en a beaucoup par contre.  Je tiens aussi à vous rappeler que j'ai passé ma journée à protéger ma base de ces choses.  Bref, je les poignarde une par une jusqu'à ce que j'entende:

-OH MON DIEU !!! MAIS COMME CETTE FILLE À DE GROS SEINS !!!

Honte à moi, car croyez-le ou non, j'y ai cru un instant.  J'ai regardé la direction qu'Ana pointait du doigt, bloody hell.  Dans ma tête, je me suis dit «No way...» avec le battement de cœur qui accélère et tout.  Mais bon, évidemment qu'il n'y a pas de van-neck, mais au moins la diversion a réussi, car même le monstre rouge et noir y a cru.  J'assiste donc, avec tous les animaux mutants qui se sont immobilisés, à la scène où Ana crève l'œil de son adversaire avec son trombone.   Tout heureux et fier de cet acte qui nous rapprochait peut-être de la victoire, je lève mes poings dans l'air et je hurle:

-YAARRR!  BIEN JOUÉ! KEEL-HAUL THAT SHIT!

-TIENS SALE MERDE T'AIME ÇA HEN !! T'AIME ÇA AVOIR UN TROMBONE DANS L'OEIL PETIT CON !! CRÈVE !!!

C'est trop émouvant et excitant: Anarchangel fait son menaçant, et ça marche!  Il lui a dit, wow!  C'était dans les dents ça!  Et littéralement, parce que là il l'a plaqué au sol et il lui piétine la tête.
 
-C'est ça, fais-lui sa fête, qu'on en finisse!

Il n'y a plus aucun bruit, à part les bruits de tête qui se fait écrabouiller - ça sonne un peu comme des «Sprochlt sprochlt» - ainsi que mes encouragements.  Je finis par m'arrêter, voyant que le monstre est mort pour de bon, mais Ana ne s'arrête pas, lui: il continue d'écraser la tête qui n'est plus vraiment une tête.  

-Ok, mate, j'pense que tu l'as eu là...

-MEURS MEURS...

-Arrête, il a rejoint les limbes de Davy Jones.  Il va pas aller plus loin...

-MEURS MEURS...

-Matey, laisse tes poumons souffler...


-MEURS!

-BLOODY HELL VAS-TU ARRÊTER ET RAMENER TON BACON PAR ICI YOU BENISH CAKE?!?

Bene!  Il a enfin cessé!  Les bêtes à grandes oreilles sont aussi écœurées que moi, parsambleu!  Il avait une tête rouge et un corps noir, le capitaine mutant, mais là il a vraiment la tête rouge, avec des morceaux de crâne et de cerveau.  Ana prend tout de même la peine de cracher tout son mépris et sa salive sur la bouillie de monstre.  En passant, ai-je déjà mentionné à quel point je déteste ça quand il se met à cracher partout?  On n'est pas sur un bateau, mais quand même, on sait jamais:  ça pourrait porter malheur.  

-Bon débarras, sale merde.

Soudain, tous les monstres commencent à se lamenter en se trainant vers la sortie la plus proche.  Trop content qu'ils s'en vont pour de bon, j'en botte quelque uns dans le cul pour les narguer.  Car Ô joie, ils ne ripostent pas, ils ne font que gémir et continuer de ramper vers l'extérieur.  Je continue ma petite gigue de la joie contre les bestioles perdantes jusqu'à ce qu'elles soient dehors.  On peut dire que je les aidais à aller plus vite, si on veut.  Je reviens sur mes pas pour admirer la dépouille qui représente notre victoire.  Et dire que c'est Ana qui l'a tué!  De manière plutôt mémorable en plus.  Je m'adresse donc à lui:

-Matey, ce qui est arrivé aujourd'hui était unique et très spécial.  Tu t'es battu comme tu ne t'es jamais battu et tu as même battu le chef.  C'était un grand exploit ce que tu viens d'accomplir.  Tu sais ce qu'il te faut maintenant que tu as fait tes preuves?  Il te faut un sobriquet, pour te faire reconnaître et pour te rappeler de ce qui passé aujourd'hui...

Hmm, voyons voir...il a tué une bête à grandes oreilles à l'aide d'un seul trombone et de son pied. Hmmm...

-Je sais!  Maintenant, tu es Anarchangel Alexandersson, dit le Fléau aux trombones.  

Je lui agrippe l'épaule amicalement, puis mon visage va du visage heureux et fier à celui sérieux et tanné.  Je lui dit rapidement:

-Maintenant on va chercher des trucs pour réparer les dégâts et peut-être trouver une vrai fille avec des gros seins qui voudra bien nous faire une balum rancum ou trouver une bouteille d'alcool.

_________________


We are wolves of the seaaaaa!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AdminAdmin
avatar


Messages : 106
Points d'expérience : 2076
Date d'inscription : 26/12/2016

MessageLun 27 Fév - 0:17
Quelques minutes après le départ des lapins, votre cristal de clan s’illumine, une vague de chaleur vous envahit tandis que les monstres devant vous semblent souffrir énormément. La lumière devient si intense que vous devez fermer les yeux et, lorsque vous les rouvrez, les monstres battent en retraite. Votre cristal avait, en effet, la fonction de repousser ces monstres s’il venait en contact avec l’un d’eux. Le déclenchement du cristal des Trèfles a envoyé une lente onde de choc qui a touché, un à un, les autres cristaux, provoquant leur activation avec un certain délai. Vous entendez la vague de monstre partir de la ville. Vous savez cependant que ce n’est pas fini. Certains monstres resteront dans la ville malgré l’aura répulsive des cristaux. Néanmoins, vous pouvez souffler, car aucun ne pourra s’aventurer dans votre base qui n’a heureusement pas été détruite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ne-andarta.forumactif.com
AdminAdmin
avatar


Messages : 106
Points d'expérience : 2076
Date d'inscription : 26/12/2016

MessageLun 27 Fév - 0:33
〖RP TERMINÉ〗

◇ Gain xps
─ Alvaro Suarez : 18xps
─ Anarchangel Alexandersson : 18xps

◇ Points d'Influence

Piques : 2pts
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ne-andarta.forumactif.com
Contenu sponsorisé



Message
Revenir en haut Aller en bas
 
Event #1 du Clan des Piques : Lapins Crétins [FINISH]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ~+ Le Temple des Lapins Crétins +~
» Premier Baptême... |Tout le Clan|
» Nouveau super pack de clan !
» La Guerre des Clan - Thelegend - Partenariat ? # Besoin de Membres.
» event coupe du monde la semaine prochaine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Né-Andarta :: Ville abandonnée :: Quartier Est :: ♠Complexe sportif♠-
Sauter vers: